Muyinga : deux présumés auteurs d’assassinats acquittés




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 4 janvier 2014  à 08 : 40 : 11
a

Le Tribunal de Grande Instance de Muyinga a acquitté 4 personnes présumées auteurs des massacres de 2 membres du FNL en aout 2011 sous prétexte que les arguments de la défense étaient bourrées de contradictions.

Selon les informations en provenance de Muyinga ce vendredi, l’une de ces deux personnes tuées était policier. Il avait été tué dans les mêmes circonstances qu’une femme de la commune de la province de Muyinga dans la commune de Butihinda. Tous les deux avaient été kidnappés pendant la nuit en aout 2011 dans la zone et commune de Butihinda et éliminés directement par des personnes non encore identifiées .

Une personne Nsengiyumva Cyprien lui aussi membre du FNL qui a échappé de justesse à la mort avait dit qu’elle avait lui aussi été arrêtée pendant la nuit par les 4 personnes dont Issa Banguwunguka, le chef de Zone de Butihinda membre du CNDD-FDD le jour de la mort de ces 2 personnes. Pour lui, il est illogique de voir que ces personnes soient aujourd’hui libres de mouvement.

Le Tribunal de Grande Instance a libéré ces personnes parce les arguments de la partie civile n’étaient pas convaincantes. Il y avait autant de contradictions dans leurs propos, selon le siège. Inédit mais vrai : qui réellement a tué ces deux membres du FNL en aout 2011, s’est interrogé le public visiblement resté dans sa soif pour ce qui est de la vérité dans ces meurtres.

Ce dossier a été classé les cas d’exterminations extrajudiciaires. En cette période Muyinga n’était pas la seule province à avoir à enregistré les difficultés du genre. D’autres provinces à avoir enregistré les problèmes d’insécurité pour des mobiles politiques similaires sont Bubanza mais aussi et surtout Bujumbura dans lesquelles le FNL était plus ou moins implantés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1260 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Le syndicat des magistrats réclame l’indépendance de l’appareil judiciaire ,(popularité : 4 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 2 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 2 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 2 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 2 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 2 %)