’’La bourse ne sera pas du tout supprimée’’, dixit le ministère




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 7 janvier 2014  à 08 : 23 : 19
a

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique vient de démentir les informations selon lesquelles le gouvernement envisage la suppression progressive de la bourse.

Au cours de sa sortie médiatique de l’après midi de ce lundi, le secrétaire permanent du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a en tous cas levé tous les équivoques sur les propos que le porte parole du ministère de tutelle avait tenus en date du 27 décembre 2014 lors de la conférence publique de Ngozi.

Venant Nimpagaritse, porte parole de ce ministère, avait plutôt demandé aux parents et étudiants de s’y préparer déjà car le gouvernement n’était pas en mesure de payer la bourse à tous les étudiants dans les prochaines années.

De sa part, le secrétaire permanent dudit ministère Gaspard Banyankimbona a tranquillisé les parents et les étudiants en particulier en soulignant que le gouvernement n’envisage pas du tout la suppression de la bourse.

Il a indiqué que les listes des étudiants boursiers dans les premières années pour l’année académique 2013-2014 seront d’ici peu transmises dans les services chargés des orientations dans les facultés et instituts de ces derniers en fonction des points qu’ils ont obtenus. Il a demandé aux parents et étudiants de se garder d’écouter des personnes qui ont pour objectif d’exploiter cette rumeur.

Satisfaction en tous cas pour les parents certes, mais dans sa sortie médiatique de la semaine dernière, l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Julien avait plutôt dit que la suppression de la bourse était inéluctable dans l’avenir au regard de peu de moyens aujourd’hui dont dispose le gouvernement.

Selon Julien Nimubona , le gouvernement a été acculé à revoir à la hausse le budget jusqu’à plus de 15 milliards de francs Bu au cours de l’année académique écoulée .

Suite à la politique de démocratisation de l’enseignement, le gouvernement serait contraint de sa part à revoir à la hausse le budget dans ce secteur annuellement, selon en tous cas Julien Nimubona.

Certes le ministère de tutelle vient de démentir cette ‘’rumeur’’, mais attendons.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

482 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 14 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)