Maître Rufyikiri sous menace d’emprisonnement




Par: , mercredi 8 janvier 2014  à 14 : 54 : 18
a

Le président du barreau de Bujumbura, Maître Isidore Rufyikiri, rentre tête haute malgré deux mandats d’arrêt contre lui émis par Marie Ndayikunda, substitut du procureur près la cour anti-corruption, en l’espace de quelques minutes seulement.

Me Isidore Rufyikiri était convoqué par la cour anti-corruption ce mercredi à Bujumbura, qui l’accuse de détournement et de gestion frauduleuse des avoirs du Centre Burundais d’Arbitrage et de Conciliation, CEBAC. Cela était lisible sur le 2è mandat tandis que le 1er l’accusait simplement de détournement, une infraction qui ne concerne que les agents de la fonction publique.

En amenant le 2è mandat, on demandait aux avocats conseils de Rufyikiri de remettre le 1er comme s’il y avait eu une erreur.

Sur les deux mandats aussi, il est écrit que le prévenu est en aveu ou qu’il existe des indices sérieux de culpabilité. Pourtant, il n’avait pas été entendu par la cour, et se demande comment il peut passer en aveu. Ici il vaudrait signaler que la cour lui a refusé de comparaître avec les avocats conseils qui étaient avec lui.

Selon le prévenu Me Isidore Rufyikiri, ce dossier est plus politique que juridique. Il estime que le pouvoir du Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces de Défense de la Démocratie, CNDD-FDD, a un plan de le remplacer à la tête du barreau de Bujumbura par un membre de ce parti, pouvant travailler sous son poids et son plan.

De plus, selon toujours Me Rufyikiri, le pouvoir de Bujumbura ne veut pas arrêter un fautif, mais ne veut que faire taire la voix d’un homme qui dit haut ce que l’on pense tout bas, qui dit ce que le même pouvoir ne veut pas entendre.

Bien qu’il soit rentré tranquillement, la peur d’être conduit à la prison centrale de Mpimba reste là car le mandat d’arrêt n’a pas été annulé et il n’y a pas eu non plus d’élargissement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

785 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 10 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 8 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 8 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 7 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 6 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 6 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 4 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 4 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 4 %)

Isanganiro œuvre pour la promotion du dialogue ,(popularité : 4 %)