Bientôt un marché de type "mall" à Bujumbura ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 17 janvier 2014  à 06 : 41 : 56
a

« Les études sont en cours pour déterminer la qualité des constructions qui seront érigées à la place de l’ancien marché central de Bujumbura. Certainement que ce marché sera qualité supérieure à celle d’avant l’incendie » ce sont les propos de Tabou Abdallah Manirakiza ce jeudi dans une conférence de presse sur les activités que le ministère des finances a accomplies au cours de l’année qui vient de s’achever.

D’emblée le ministre Tabou Abdallah Manirakiza a apprécié combien les burundais et surtout les victimes de l’incendie se sont arrangés pour continuer à travailler après l’incendie du 27 janvier 2013 qui a ravagé le marché central de Bujumbura. ’

’Au départ, l’économie burundaise en a subi un coup dur mais c’était et c’est salutaire au regard de la façon dont surtout les victimes se sont débrouillées ici et là en ville pour continuer à exercer des activités commerciales, renversant par là la tendance de l’économie burundaise qui risquait la dégringolade’’, a-t-il souligné.

Le ministre Tabou Abdallah Manirakiza a indiqué, sans pour autant donner des précisions temporelles, qu’à la place de l’ancien marché, seront érigées des infrastructures de qualité comme les buildings, des parkings et d’autres constructions qui serviront d’hôtels.

Même s’il ne précise pas si ce marché sera de type "mall", le ministre Tabou Abdallah Manirakiza a ajouté que cette construction prendra inéluctablement beaucoup de temps et de moyens, cela au moment où les victimes de l’incendie du moins pour certaines d’entre elles exercent du commerce ambulant juste pour question de survie.

A la question de savoir si les partenaires au développement et autres organisations auraient soutenu les victimes de l’incendie du marché afin que ce don serve aussi de réhabilitation du marché de Bujumbura aujourd’hui en cendre, le ministre Tabou Abdallah Manirakiza a indiqué que, sur 1.412.000.000 de francs bu que le gouvernement a reçu, plus d’un milliard relève du ministère des finances.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

954 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 3 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 3 %)

La REGIDESO relègue à l’écart la misère de la population,(popularité : 3 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 3 %)

la Société civile plaidera pour le fincement du CSLP2,(popularité : 3 %)

Budget 2013 : Le sénat s’interroge,(popularité : 3 %)

L’ARCT procède au balayage des opérateurs télécom fantômes au Burundi ,(popularité : 3 %)

Trop d’impôt tue l’impôt à Makamba ,(popularité : 3 %)