CNTB : Le torchon brûle entre le CNDD-FDD et l’UPRONA




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 18 janvier 2014  à 09 : 50 : 25
a

« Quitter le gouvernement n’est pas dans tous les cas une solution pour un parti qui plaide en faveur des opprimés », c’est la déclaration de Bonaventure Gasutwa, le président du groupe parlementaire Uprona ce vendredi à propos d’une issue de ce parti pour la sortie de la crise entre le parti Uprona et le parti au pouvoir.

Au cours d’une conférence de presse de ce vendredi sur les divergences de vues entre ce parti du Prince Louis Rwagasore et le parti CNDD–FDD depuis la promulgation de la nouvelle loi sur la commission Nationale des Terres et autres Biens, le président du groupe parlementaire Uprona n’a pas du tout caché son mécontentement : "Les propositions du parti Uprona ne reçoivent pas de considérations dans la votation des lois ces derniers jours ’’, a-t-il souligné, en faisant référence à la récente récente loi sur la CNTB pour laquelle le parti UPRONA est d’ailleurs prêt à porter plainte pour inconstitutionnalité.

« Nous allons continuer à parler jusqu’à ce que l’on soit entendu », a-t-il souligné, écartant en même temps une éventuelle démission dans les institutions.

Le président de l’opposition politique extraparlementaire Jacques Bigirimana plaide de sa part pour la création d’un cadre d’entente entre ces partis politiques pour le bien de ce pays. Entente certes, mais la promulgation de la constitution a constitué aussi une autre boite de pandore pour ces deux partis politiques.

Malgré le désaveu de l’Uprona, les parlementaires du CNDD -FDD n’ont pas manqué d’adopter la loi sur la constitution.

La conférence de presse de ce vendredi est synonyme de réaction contre la sortie médiatique du groupe parlementaire CNDD- FDD au courant de la semaine. Jusqu’à présent le parti Uprona envisage porter plainte contre ces deux lois qui divisent ces deux groupes parlementaires. Dans tous les la cour constitutionnelle a du pain sur la planche.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

405 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 7 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 5 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 5 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)