ETS : Un élève réclame le départ de certains enseignants




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 22 janvier 2014  à 16 : 39 : 19
a

Nkeshimana Jean Claude connu sous le sobriquet de commissaire a organisé une rencontre à l’endroit des élèves de sa classe ce vendredi au cours de laquelle il a intimé l’ordre à ces collègues de classe de sortir de la classe chaque fois qu’ils verront certains de ces enseignants entrer en classe pour dispenser les cours.

Selon certains enseignants rencontrés ce mercredi, les enseignants visés par ce jeune élève sont ceux qui ont réclamé que les sanctions soient prises contre les élèves présumés auteurs de la tentative d’assassinat qui a eu lieu récemment dans cette école.

Ce jeune, qui , selon les élèves et enseignants, fait la pluie et le beau temps en raison de son appartenance politique au parti au pouvoir, le CNDD-FDD, dont il est le chef de file dans cette école, leur demandait de s’investir pour empêcher que ces professeurs ne dispensent plus les cours comme d’habitude.

Aujourd’hui, certains de ces enseignants jettent le tord sur la direction qu’ils accusent de partiale dans les problèmes qui se trouvent dans cette école ces derniers mois. Selon eux, la direction n’entend pas du tout que cet élève soit sanctionné alors qu’il est l’un des acteurs clés de la crise à l’Ecole Technique Secondaire de Kamenge.

Dans une réunion que le directeur technique de l’ETS a organisé ce lundi pour désamorcer la tension après que les élèves aient failli lyncher cet élève dans l’après midi de ce vendredi, Térence Manirakiza a biaisé la question en créant des commissions chargées d’étudier plutôt les liens qui existent ces derniers jours dans cette école selon certains enseignants.

Térence Manirakiza, directeur technique de l’ETS, a refusé de s’exprimer sur la question. Il a tout simplement dit qu’une commission a été mise sur pied pour enquêter sur le contenu de cette réunion qui fait polémique. Selon lui, ladite commission rendra public le contenu de cette question ce vendredi.

L’Ecole Technique Secondaire de Kamenge est secouée depuis un certains temps par une crise en son sein. Les mobiles politiques seraient beaucoup plus à la base de cette crise entre les élèves d’une part et les enseignants d’autre part. L’ETS serait, selon certains, un terrain propice aux idéaux du CNDD-FDD.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1362 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 11 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo,(popularité : 4 %)

Le plumpy’nut fraudé à Bubanza ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)