Parcem : ce qu’affirme le ministre des finances n’est pas vrai




Par: Digne Niyomwungere , vendredi 24 janvier 2014  à 15 : 45 : 04
a

Le Burundi est l’un des 5 pays au monde qui dépendent plus de l’aide extérieure, ce sont les propos de Faustin Ndikumana, représentant légal de Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités, PARCEM, au cours d’une conférence de presse ce vendredi sur les propos du ministre des finances sur les réalisations du ministère burundais des finances et la planification du développement économique.

Faustin Ndikumana rejette les propos du ministre des finance qui affirme que la pauvreté au Burundi a fortement reculé et que les indicateurs macroéconomiques du pays tiennent bon. Selon la Parcem, cette affirmation est fausse car, "67% de burundais vivent en dessous du seuil de pauvreté alors que 58% d’enfants souffrent de la malnutrition, ce qui montre que la pauvreté règne au Burundi".

Parmi les facteurs relevés par le Représentant Légal de la Parcem figurent la forte dépendance à l’ aide étrangère, l’instabilité de l’appui budgétaire au secteur privé, les projets abandonnés, les aléas climatiques et la chute de la production alimentaire. Il ajoute également la faiblesse des devises et la surtaxation.

La PARCEM propose au gouvernement d’affronter le réalisme et d’organiser les états généraux sur l’économie pour débattre de toutes ces questions au lieu de se targuer, selon Faustin Ndikumana, des avancés qui risquent d’être artificielles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

326 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 6 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 3 %)

Mobicash Burundi, solution à la bancarisation ? ,(popularité : 2 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 2 %)

‘’Pas encore temps de décrier la hausse des frais d’appel par téléphones’’,(popularité : 2 %)

Burundi/Carburant : Vers le réajustement des prix à la pompe ?,(popularité : 1 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 1 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 1 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 1 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 1 %)