Six personnes originaires de Makamba incarcérées au SNR




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 27 janvier 2014  à 16 : 10 : 03
a

« Nous avons été informés par les détenus du commissariat de police de Makamba que le gouverneur de cette province venait d’acheminer vers une destination inconnue 6 personnes originaires de Makamba. Après les enquêtes, nous avons constaté que le gouverneur les a amenés au Service National des Renseignements en violation de la loi », ce sont les propos de Pierre Claver Mbonimpa à propos de 6 personnes qui ont été transférées au Service National des Renseignements à l’insu du procureur de la république dans cette province.

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro samedi, Pierre Claver Mbonimpa , président de l’Association pour la Promotion des Droits Humains, a qualifié cette action du gouverneur Gilbert Nduwayo d’ingérence dans le travail de la justice.

L’exécutif affiche un manque de respect envers la justice alors que son indépendance est pourtant consacrée par la constitution, a encore une fois souligné cet activiste des droits humains.

Selon lui, ce transfert des détenus vers le Service National des Renseignement devient de plus une plus une habitude. Il a dit que même le gouverneur de la province de Kirundo a lui aussi fait un tel transfert des détenus vers Bujumbura la semaine dernière encore une fois à l’insu des familles des victimes et de l’autorité judiciaire.

Pierre Claver Mbonimpa estime que le Service National des Renseignement n’est pas une instance judiciaire, raison pour laquelle ces transferts en catimini ne devraient pas du tout avoir lieu.

Ces personnes originaires de Makamba sont présumées coupables d’avoir fondé une rébellion. En 2008, d’autres détenus ont été tués alors qu’ils étaient en route vers Bujumbura. Cette information a défrayé la chronique à cette époque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

458 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 21 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 7 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 4 %)

Reprise du procès Mbonimpa ce jeudi ,(popularité : 3 %)

L’Ubj indignée des convocations intempestives des journalistes ,(popularité : 3 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Tourisme : Des veilleurs non rémunérés au Parc National de Ruvubu,(popularité : 3 %)

L’Olucome menacée de suspension, alerte Gabriel Rufyiri,(popularité : 3 %)

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC,(popularité : 3 %)

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC,(popularité : 3 %)