L’Uprona met en garde ‘’ses traitres’’




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 29 janvier 2014  à 10 : 39 : 12
a

Le président du parti Uprona Charles Nditije et Celui du courant de la réhabilitation Evariste Ngayimpenda ont accusé l’honorable Bonaventure Niyoyankana et le secrétaire général du parti Gaston Sindimwo de constituer une entrave pour la réunification de ce parti de Rwagasore.

Au cours d’une conférence de ce mardi dans laquelle avaient aussi pris part certains membres de ce parti, ces hommes politiques ont, avec des mots durs, indiqué que certaines personnes membres de l’Uprona ont été chassées de la Commission Nationale des Terres et autres Biens essentiellement à cause de la main invisibles de ces deux hommes.

Pour Charles Nditije, le parti l’Uprona n’est pas un refuge pour les escrocs, les traitres, et les défenseurs des causes basses comme le disait le prince Louis Rwagasore.

Depuis le 24 janvier, la machine de la réunification de ce parti est en marché. Ces deux leaders du parti indiquent qu’ils ne ménageront rien pour la survie des idéaux du parti.

Ils ont aussi souligné que les informations à leur disposition indiquent que le CNDD-FDD envisage se servir de ces deux hommes pour que la division de ces deux ailes du parti de Rwagasore continue à devenir une réalité qui profite au parti au pouvoir. Pour le parti Uprona, cela est inacceptable.

Pendant cette conférence de presse, le parti Uprona a indiqué que la cour suprême prononcé le jugement que les deux partis ont retiré en date du 24 janvier. Il en a profité pour dire que, si une fois ce jugement était prononcé, ça montrerait encore une fois l’instrumentalisation de la justice.

Vers 18 heures de mardi, la cour suprême a tranquillisé l’opinion en indiquant qu’elle ne peut pas prononcer un jugement sur un dossier qui a été retiré par toutes les parties de la justice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

611 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 98 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 7 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 6 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 5 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

"La radiation du groupe parlementaire Uprona n’a pas raison d’avoir lieu ’’,(popularité : 5 %)

Une majorité de burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2 ,(popularité : 5 %)