UB : des étudiants demandent la scission de la faculté Groupe science




Par: Digne Niyomwungere , jeudi 30 janvier 2014  à 11 : 18 : 04
a

Les étudiants de l’université du Burundi de la faculté des sciences « Groupe de science » sont allés manifester devant le bureau du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique depuis le matin de ce Vendredi.

Ils demandent la modification de la faculté Groupe science en séparant le département de chimie-géologie et agronomie-biologie de celui d’Agronomie et de Bio-Ingénierie(FABI).

Nshimirimana Innocent délégué de cette faculté dit que les motifs de cette revendication sont entre autre les cours de Groupe Science qui sont tous des cours scientifiques, la majorité des étudiants qui sont des lauréats des Instituts Techniques agricoles du Burundi(I.T.A.B)qui ont fait des cours purement techniques dans les années antérieures, les difficultés des lauréats des ITAB en rapport avec ces cours fortement scientifiques et l’objectif de la faculté des sciences de former les futurs chimistes, géologues, physiciens biologistes et mathématiciens.

Ces étudiants demande la séparation de la faculté d’Agronomie et de Bio-Ingénierie (FABI)du Groupe sciences, le droit des Lauréats de l’ITAB d’être orienté directement dans la FABI une fois réussi à l’examen d’Etat, la suspension de tous les articles figurant dans le règlement Académique pouvant occasionner des conséquences suite à leur mal orientation.

Paul BANDEREMBAKO vice Recteur de l’Université du Burundi dit qu’il trouve assez abusif que ces étudiants se présentent au ministère pour revendiquer une question qui devrait être traiter au niveau du rectorat de l’université. Ils sont déjà en deuxième baccalauréat et ont déjà réussi la première année rien n’empêche qu’ils vont réussir la deuxième, précise-t-il.

Le vice-recteur affirme qu’ils vont essayer de les convaincre pour qu’ils puissent revendiquer pacifiquement. Il ajoute que si ces étudiants refusent de retourner à l’université, la police de protection civile va utiliser les méthodes pour pouvoir convaincre ces étudiants.
Ces étudiants ont reprit le sit in devant le cabinet du ministre de l’enseignement depuis 6 heure de ce Jeudi. Leur délégué dit qu’ils vont y rester jusqu’à ce que le ministre trouve solutions à leur problème.
Ces étudiants et les policiers sur place se regardent en chiens de faillance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

418 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 73 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 23 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

Comme il a plu si trop à Muramvya,(popularité : 3 %)

Burundi : Le post fondamental crée des ennuis........,(popularité : 3 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 3 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 3 %)