La BAD exhorte la CAE à renforcer la coopération dans le secteur de l’énergie




Par: Agence est-africaine de Presse , dimanche 2 février 2014  à 09 : 23 : 48
a

Article produit par Ronald Ndungi, Agence est-africaine de Presse

Arusha, 2février 2014 (EANA)-La Banque africaine de développement a exhorté les pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est(CAE) à renforcer leur coopération dans le secteur de l’énergie, ce qui pourra ouvrir un grand marché pour les investisseurs dans se secteur ;

« Il y aura plus de financement disponible dans la région s’il y a des projets viables » dit le Directeur régional de l’institution financière africaine.

Le bloc économique fait face actuellement à un grand déficit en énergie, et cela affecte sérieusement sa compétitivité. Il a constamment occupé une place médiocre dans les sondages mondiaux mesurant le coût de faire le commerce.

Selon la Banque mondiale, la région de l’Afrique de l’Est attire les économies croissant les plus rapides au monde, mais celles-ci se heurtent au problème de manque d’une source d’énergie fiable et abordable.

La majorité des résidents de la CAE sont tributaires de la biomasse pour répondre à leurs besoins énergétiques. Et ceci a un effet négatif sur l’environnement de la région étant donné la demande en bois et en charbon croissant au jour le jour.

La pénurie paralysante de courant a fait du rationnement d’électricité un phénomène courant dans la région. Et tous les commerces et industries sont obligés de se doter des groupes électrogènes de secours dans leurs opérations en cas de coupure d’électricité, ce qui entraine des coûts supplémentaires, décourageant ainsi des investisseurs.

La Tanzanie a installé une capacité électrique d’environ 1.500 mégawatts et moins de 20% de consommateurs sont reliés au réseau électrique national. Le pays entre actuellement en partenariat avec les donateurs pour y ajouter au moins 1.600 mégawatts en 2017. La Tanzanie, pour essayer de subvenir à ses besoins, importe de l’électricité chez ses voisins, la Zambie et l’Ouganda.

Le Kenya compte quant à lui 1.700 mégawatts et environ 30% de sa population ont accès à l’électricité. Le gouvernement a déjà annoncé des plans d’y ajouter 4.000 mégawatts dans les 40 prochains mois.

L’Ouganda a 680 mégawatts, essentiellement d’origine hydraulique. Ce pays enclavé compte y ajouter environ 2.000 mégawatts au cours de cette année.

Le Rwanda lui compte actuellement 110 mégawatts mais entend y ajouter plus de 500 mégawatts. Ses principales sources d’énergie sont le gaz méthane, l’hydraulique, la géothermie et l’énergie solaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

211 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi



a

Une délégation de l’EALA en visite au Burundi



a

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA



a

EAC : ancien Procureur général du Rwanda, Martin Ngoga élu Président de l’EALA



a

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix



a

Burundi /EAC : 6eme conférence sur la recherche scientifique en santé dans l’EAC



a

’’Le rapport de Benomar n’engage pas l’EAC", dit Libérât Mpfumukeko



a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais



a

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut





Les plus populaires
Le Président de la CADHP exhorte l’Afrique à plus d’engagement aux questions des droits de l’homme,(popularité : 3 %)

BURUNDI/EAC : Climat malsain entre le Burundi et le secrétariat général,(popularité : 3 %)

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi,(popularité : 2 %)

EAC : ancien Procureur général du Rwanda, Martin Ngoga élu Président de l’EALA,(popularité : 2 %)

Les présidents des parlements francophones, section Afrique dynamisent leur organisation ,(popularité : 2 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 2 %)

CAE : LES DIRIGEANTS DOIVENT SENSIBILISER LE PUBLIC SUR L’INTEGRATION RÉGIONALE,(popularité : 2 %)

Une délégation de l’EALA en visite au Burundi,(popularité : 2 %)

BARRIÈRES NON-TARIFAIRES, GOULET D’ÉTRANGLEMENT EN AFRIQUE DE L’EST-KIGUTA,(popularité : 2 %)

L’EALA refuse la requête du parlement burundais ,(popularité : 2 %)