Uprona : L’Hon. Bonaventure Niyoyankana jette l’éponge




Par: Bernard Bankukira , vendredi 7 février 2014  à 08 : 26 : 53
a

L’Honorable Bonaventure Niyoyankana vient de se désister à la proposition du ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana qui l’avait reconduit à la tête du parti Uprona dès le 29 janvier 2014.

« Me référant à votre lettre no530/127/cab/2014 adressée à l’honorable Nditije Charles et dont la copie m’a été réservée, j’ai l’honneur de vous informer, après avoir consulté les spécialistes du droit administratif, que je constate que les prérogatives qui m’avaient été reconnues dans votre lettre précitée sont tombées en annulation avec la lettre de réformation de votre décision émanant du Premier Vice-Président de la République selon le principe de la théorie de l’acte contraire.

« En conséquence, je prends acte que je ne suis pas le Président du Parti UPRONA et adhère totalement au contenu de cette décision de réformation.

« De ce fait, tous les actes que j’ai posés en paroles et en écrits sont nuls et de nul effet.

« Par contre, je vais m’engager aux côtés des BADASIGANA de KUMUGUMYA pour apporter ma contribution au processus de rassemblement en cours avec le courant de réhabilitation du Parti UPRONA dans l’intérêt unique de mon Parti. »

Tel est le contenu de la correspondance de l’Hon. Bonaventure Niyoyankana adressée au ministre burundais de l’intérieur dont les copies ont été réservées au Président de la République et au Président de l’Assemblée Nationale.

Un premier coup dur infligé par un parti politique au ministre de l’intérieur burundais accusé de diviser les partis politiques. Une brave et courageuse décision prise par un homme qui vient de prouver sa maturité politique.

C’est ce qu’ont manqué les membres des partis satellisés par le ministre de l’intérieur, notamment le parti Forces Nationales de Libération, FNL, et Union pour le Progrès et la Démocratie, UPD-Zigamibanga. Ces partis ont été bafoués dans les mêmes conditions que l’Uprona, mais ceux qui sont accusés d’être à la solde du ministre Edouard Nduwimana n’ont pas pu résister et ont accepté de trahir leurs leaders et leurs partis.

Quelle sera la position du ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana ? Va-t-il chercher un autre uproniste favorable au CNDD-FDD pour le « porter à la tête du parti de Rwagasore » ? La patience nous le prouvera !




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3143 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 11 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 6 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 2 %)

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 2 %)

Dossier Ernest Manirumva : La verité se cherche encore,(popularité : 1 %)

Les étudiants membres de l’ADC interpellent le CNDD-FDD à plus de patriotisme,(popularité : 1 %)