FOCODE : L’actuelle impasse politique est semblable à celle de 2009




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 13 février 2014  à 19 : 09 : 32
a

« Certes, comparaison n’est pas raison mais en 2009, il y a eu des facteurs sociopolitiques qui ont envenimé l’environnement des élections de 2010. La même impasse politique s’observe actuellement dans la vie politique du Burundi, mais espérons qu’elle n’aura pas la même incidence en 2015 lors des élections », ce sont les propos de Pacifique Nininahazwe ce jeudi.

Lors de l’ouverture d’un atelier sur les enjeux politiques à la veille des élections de 2015, le FOCODE a expliqué que l’actuelle impasse politique est semblable à celle de 2009 du moins à travers certains aspects de la vie du pays.

Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la Conscience et le Développement estime que les mêmes causes pourraient produire les mêmes effets si rien n’est fait pour surtout faire revenir le débat contradictoire au pays.

A l’aide des illustrations, Pacifique Nininahazwe a indiqué qu’en 2009 le climat politique était malsain pour l’opposition et la société civile.

Selon lui, Alexis Sinduhije était en prison . Rwasa Agathon avait du mal à faire changer son mouvement armé en parti politique parce que le pouvoir était réticent.

Toujours en politique, même si les jeunes du parti au pouvoir étaient toujours animés d’une haine politique surtout envers l’opposition, l’administration avait du mal à mettre hors d’état de nuire ces imbonerakure.

La société civile vivait dans un climat de méfiance avec le pouvoir politique. « Même, le vice président de l’Observatoire pour la Lutte contre la Corruption et les Malversations Économiques est mort assassiné à cette époque », a-t-il souligné.

Pacifique Nininahazwe a indiqué que l’impasse politique qui prévaut en 2014 ne diffère en rien de celle de 2009, à la veille des élections de 2015. Il est revenu sur l’emprisonnement de Fréderic Bamvuginyumvira pour des motifs uniquement politiques alors qu’il était pressenti comme candidat aux élections de 2015.

Pour lui, la radiation d’Isidore Rufyikiri de la liste des avocats du barreau de Bujumbura, les convocations en cascade contre Me Béatrice Nyamoya pour ses positions en faveurs de vendeurs ambulants en Mairie de Bujumbura et la tentative arrestation de sa personne sont synonymes de l’impasse politique qui prévalait en 2009.

Pacifique ninihahazwe dit que le Burundi devrait adopter des stratégies de nature à rendre possible le débat contradictoire au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1075 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 32 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 2 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)