Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !!




Par: Désiré Nimubona , jeudi 22 décembre 2011  à 10 : 31 : 38
a

Une petite fillette d’un mois a été retrouvée abandonnée par ses parents sur la colline Mugimbu, commune Murwi de la province de Cibitoke, c’était mardi 13 décembre 2011. Pour le moment, cette petite fillette est prise en charge par l’administration et les organisations de défense des droits des enfants.

Trouvée à l’entrée de l’église, cette petite fillette a été vite récupérée par une vieille maman du non de Madeleine Hatungimana qui a eu pitié d’elle et l’a directement présentée à l’administration communale de Murwi grâce à l’appui des membres du Comité de Protection de l’Enfant (CPE) sur la colline de Mugimbu.

Des informations en provenance de cette localité affirment que le père de l’enfant est parti en premier lieu laissant ce nourrisson à sa femme qui souffre de déficit mental.

« J’ai juste pris connaissance que sa maman se rendait à cette église dans les séances de prières croyant pouvoir guérir de sa maladie » déclare cette vielle femme, qui n’a visiblement rien à offrir sauf l’esprit de pitié à cet ange laissé par son papa comme elle le dit elle-même.

D’après les informations collectées sur place, le lieu de provenance des parents de ce nourrisson reste toujours inconnu, alors qu’ils vivaient de prestations journalières dans les champs des habitants de la colline Mugimbu.

« Quelques jours après la naissance de cette enfant, le mari est parti en premier lieu laissant sa femme et son enfant, faute de moyens de prendre en charge sa famille », témoigne un habitant de Mugimbu.

Les associations de défense des droits des enfants et l’administration sortent de leur silence.

Albert Ndayishimiye, Assistant Social de l’Association pour la Protection et la défense des Droits des Enfants Marginalisés, APRODEM-GIRIZINA, dit que son organisation a contribué pour l’acheminement de cette enfant jusqu’au bureau communal de Murwi. Le but de cette organisation, continue Ndayishimiye, est de faciliter la réinsertion sociale des enfants à travers les structures communautaires.

« En attendant une solution définitive, l’administration et l’APRODEM ont décidé que cette nourrisson sera pris en charge par la commune en collaboration avec les membres du CPE Communal », martèle-t-il.

Contacté à ce sujet, l’administrateur communal de Murwi, Madame Rose Ndihoreye, dit être au courant de ça. « Nous avons pris la décision de garder l’enfant en attendant qu’on puisse trouver un orphelinat qui pourra l’accueillir », fait-il savoir avec un air inquiet.

Compte tenu des moyens limités dont dispose la commune et surtout d’entretenir un nourrisson d’un mois, l’administrateur de Murwi lance un appel à tout bienfaiteur en vue de sauver cette enfant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1149 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Ils fuient Bujumbura,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les pays les plus éxposés à la faim ,(popularité : 3 %)