Uprona : Chasse à l’homme à l’aide des gaz lacrymogènes




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 16 février 2014  à 16 : 14 : 55
a

Au moins 4 membres du parti Uprona, aile de Charles Nditije et non reconnue par le gouvernement, ont été blessés ce dimanche à la permanence nationale de ce parti alors qu’ils tentaient de se réunir pour la mise en place de leurs organes dirigeants.

Tout a commencé dans la matinée de ce dimanche. Le comité central de ce parti, aile fidèle à Nditije, avait prévu un congrès au cours duquel il était prévu de désigner le représentant légal du parti et son suppléant.

Les jeunes pour la plupart se sont rendus sur place à Kumugumya mais ils se sont heurtés à la présence des éléments de la police. Celle-ci leur a refusé d’entrer dans ces locaux. Ces jeunes ont refusé de s’exécuter en chantant plutôt les chansons du parti. La police leur a juste accordé 3 minutes à défaut de quoi elle allait recourir à d’autres manœuvres pour les chasser de la place.

Après ce moment, elle a commencé à gifler ces jeunes à l’aide des fusils heureusement sans tirer en l’air. Certains d’entre eux ont répliqué en giflant ces hommes mais en prenant le large en même temps. Sur place 3 jeunes et un policier ont été blessés.

La police a largué des gaz lacrymogènes pour chasser ces jeunes du parti Uprona. Une femme parlementaire élue dans la circonscription de Bujumbura- Mairie a plaidé pour embarquer à bord de son véhicule vers l’hôpital l’un des jeunes qui avait été sérieusement blessé bord de son véhicule mais sans succès.

Le commissaire régional de police a dit que cette femme parlementaire pourrait plutôt être arrêtée pour avoir pris le devant en révoltant la jeunesse et d’autres personnes qui s’étaient donné rendez vous dans cette localité. Certains diplomates et la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ont été témoins de cet incident.

Au-delà de l’incident mise en place des organes

Au moment où ces jeunes étaient à Kumugumya, les membres du parti de Rwagasore à l’échelle nationale étaient dans un cabaret dénommé "Chez Gérard" tout près du monument militaire inconnu en réunion. Ils venaient de désigner Charles Nditije et Ngayimpenda Evariste, respectivement représentant légal du parti des Badasigana et suppléant.

Avant de prendre le large, ils ont fait une sortie médiatique juste en Kirundi. Au cours de celle - ci , Evariste Ngayimpenda a souligné que le nouveau comité central du parti sera inclusif c’est-à-dire qu’il sera composé des membres de 2009 et de ceux de 2012.

Selon toujours ce communiqué, Prosper Bazombanza n’est pas connu au sein de ce parti raison pour laquelle l’Uprona a eu à le souligner : "Depuis que Prosper Bazombanza a été investi, il ne fait plus partie du gouvernement". Evariste Ngayimpenda a aussi dit que Nibigira Concilie, Prosper Niyoyankana et Gaston Sindimwo ont été radiés du parti des Badasigana. Certains autres ont été suspendus pour un délais de 6 mois.

Tatien Sibomana a été arrêté par la police à l’instant même où ses proches prenaient le large.

Nous apprenons que des mandats auraient été délivrés contre certains des membres du parti des Badasigana qui étaient effectivement sur place à "Chez Gérard".

Visiblement, la présence à Kumugumya des jeunes aurait brouillé la police à propos de cette sortie médiatique en présence des membres qui , pour la plupart, étaient venus de l’intérieur du pays. En tous cas, le feuilleton Uprona continue.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1562 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 19 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 10 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 8 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 8 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 8 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 8 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 5 %)