Ouganda : Deux burundais reconnus coupables d’enlèvement d’un enfant




Par: Désiré Nimubona , jeudi 22 décembre 2011  à 17 : 03 : 27
a

Deux burundais vivant en Ouganda viennent d’être reconnus coupables pour avoir détourné un enfant d’un chef local et exigé une rançon, selon des sources de la justice ougandaise.

Solange Nyiransabimana et André Hategekimana sont condamnés à une peine de servitude pénale de deux ans et six ans respectivement selon un jugement rendu public ce mercredi à Kampala, par la haute cours de justice de cette même ville.

Les deux burundais avaient kidnappé un enfant du nom de Keiden King Lubowa, pendant que Solange Nyiransabimana venait de passer juste un mois comme servante dans la famille du père du petit garçon de cinq ans qui avait été kidnappé.

George Atria, un autre suspect de nationalité ougandaise qui travaillait comme garde au domicile de cet enfant a été relâché aussitôt après que la justice ait trouvé qu’il n’y avait pas assez de charges contre lui.
Le substitut du procureur à Kampala Badru Mulindwa a fait savoir que ces derniers jours dans ce pays, des cas d’enlèvements des enfants pour des raisons souvent sorcières.

Le 24 juillet 2010, la famille de l’enfant l’avait laissé à la maison pour se rendre au travail. Vers 13h, la servante est sortie avec l’enfant prétendant qu’elle allait acheter des unité des son téléphone mais n’est jamais revenu avec l’enfant.

Le même jour, continue la source, un appel inconnu a annoncé que l’enfant avait été enlevé par des inconnus et que pour l’avoir, il fallait verser aux ravisseurs une rançon de 200 millions de Shilling Ougandais.

L’aventure n’a cependant pas duré longtemps. Le lendemain, c’est a dire le 25 juillet 2010, la police a mis la main sur Solange Nyiransabimana,cachée dans la maison d’André Hategekimana, en compagnie du jeune garçon.

La haute cour de Kampala pourrait même ordonner l’extradition de ces deux condamnés pour l’accomplissement de leurs peines au Burundi, apprend-on de cette même cour.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3081 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 5 %)

Arrêt des activités contre une main politique dans la justice,(popularité : 4 %)

APRODH : Mauvaises conditions carcérales à Karusi,(popularité : 3 %)

La Cour Africaine des Droits de l’Homme en mission au Burundi, l’AJNA satisfaite,(popularité : 2 %)

Vers une amélioration des conditions de détention,(popularité : 2 %)

Le droit à la vie est en danger,(popularité : 2 %)

Patrice Mazoya libre, L’APRODH scandalisée ,(popularité : 2 %)

Le procès des mineurs du Msd remis à une date inconnue,(popularité : 2 %)

Ngendakumana relaché une journée après son arrestation ,(popularité : 2 %)

Le sénat valide la nomination de six magistrats,(popularité : 2 %)