Prestation de serment des cinq nouveaux ministres à Kigobe




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 19 février 2014  à 18 : 14 : 54
a

Devant le président de la république et la cour constitutionnelle, ces ministres récemment nommés par décret par Pierre Nkurunziza ont juré fidélité à la constitution de la république du Burundi ce mercredi.

Ces cérémonies avaient été boycottées par le groupe parlementaire de l’Uprona excepté Prosper Niyoyankana. Les présidents des ailes des partis Uprona et FNL reconnus par le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana, respectivement Concilie Nibigira et Jacques Bigirimana, étaient assis côte à côte.

Les diplomates accréditées à Bujumbura avaient pris part à ces cérémonies contrairement au jour de l’investiture de Prosper Bazombanza comme premier vice président de la république. La plupart des diplomates avaient en effet envoyé leurs représentants dans ces cérémonies.

Les cérémonies de ce mercredi se sont déroulées sans encombre à part que la ministre ayant en charge le commerce, l’industrie et le tourisme Mairie Rose Nizigiyimana a repris sa prestation de serment parce que dans la première il s’était glissé des erreurs qui roulent plutôt contre la loi fondamentale.

Ernest Mberamiheto , le nouveau ministre de la bonne gouvernance et de la privatisation est connu parmi ces nouveaux visages du gouvernement pour avoir dirigé le ministère de l’éducation primaire et secondaire avec brio. Son nom avait été proposé par Jean Minani parce qu’Issa Ngendakumana était devenue indésirable dans le gouvernement de Pierre Nkurunziza selon le président du parti Frodebu Nyakuri. Ir Ciza Virginie qui, avait de sa part été gouverneur de la province de Rutana, était alors directrice générale de la Société Burundaise des Gestions Aéroportuaires.

Les autres sont membres du parti Uprona , aile de Concilie Nibirgira. Ce sont Tharcisse Nkezabahizi et Dieudonné Giteruzi chargé respectivement du développement communal d’une et de la communication et des relations avec le parlement d’autre part.

Désormais, il n’ya pas de vide au sein du gouvernement même si l’aile de Charles Nditije estime que l’Uprona ne se reconnait plus membres du gouvernement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

668 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
La femme burundaise réclamme l’égalité et l’équité des genres,(popularité : 5 %)

L’envoi des soldats burundais au Mali pour bientôt ,(popularité : 5 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 5 %)

Incarcération de deux militants du parti FNL à Kirundo,(popularité : 4 %)

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Le président de l’ADC Ikibri se présente demain devant la justice,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)