Prestation de serment des cinq nouveaux ministres à Kigobe




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 19 février 2014  à 18 : 14 : 54
a

Devant le président de la république et la cour constitutionnelle, ces ministres récemment nommés par décret par Pierre Nkurunziza ont juré fidélité à la constitution de la république du Burundi ce mercredi.

Ces cérémonies avaient été boycottées par le groupe parlementaire de l’Uprona excepté Prosper Niyoyankana. Les présidents des ailes des partis Uprona et FNL reconnus par le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana, respectivement Concilie Nibigira et Jacques Bigirimana, étaient assis côte à côte.

Les diplomates accréditées à Bujumbura avaient pris part à ces cérémonies contrairement au jour de l’investiture de Prosper Bazombanza comme premier vice président de la république. La plupart des diplomates avaient en effet envoyé leurs représentants dans ces cérémonies.

Les cérémonies de ce mercredi se sont déroulées sans encombre à part que la ministre ayant en charge le commerce, l’industrie et le tourisme Mairie Rose Nizigiyimana a repris sa prestation de serment parce que dans la première il s’était glissé des erreurs qui roulent plutôt contre la loi fondamentale.

Ernest Mberamiheto , le nouveau ministre de la bonne gouvernance et de la privatisation est connu parmi ces nouveaux visages du gouvernement pour avoir dirigé le ministère de l’éducation primaire et secondaire avec brio. Son nom avait été proposé par Jean Minani parce qu’Issa Ngendakumana était devenue indésirable dans le gouvernement de Pierre Nkurunziza selon le président du parti Frodebu Nyakuri. Ir Ciza Virginie qui, avait de sa part été gouverneur de la province de Rutana, était alors directrice générale de la Société Burundaise des Gestions Aéroportuaires.

Les autres sont membres du parti Uprona , aile de Concilie Nibirgira. Ce sont Tharcisse Nkezabahizi et Dieudonné Giteruzi chargé respectivement du développement communal d’une et de la communication et des relations avec le parlement d’autre part.

Désormais, il n’ya pas de vide au sein du gouvernement même si l’aile de Charles Nditije estime que l’Uprona ne se reconnait plus membres du gouvernement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

651 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 67 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 3 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 3 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 3 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 3 %)