La CNIDH prêche pour un climat politique apaisé




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 février 2014  à 11 : 22 : 22
a

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme déplore que malgré les avancées qui avaient nourri beaucoup d’espoir jusqu’à la fin de l’année 2013, la mise en œuvre de la feuille de route et sur le respect des libertés publiques restent des tares pour les élections prévues en 2015.

Au cours d’une conférence de presse que le président de cette commission a animée ce jeudi Frère Emmanuel Ntakarutimana a indiqué que le climat de méfiance qui prévaut ces derniers jours entre les pouvoirs publics et certains partis politiques risque de compromettre les efforts de dialogue.

Pour lui, la gestion des défis relatifs aux élections prévues en 2015 exige plus de sagesse et de clairvoyance parce qu’elle risque d’ouvrir la porte à des violations massives des droits de l’homme si rien n’est fait pour y pallier. Pour y faire face, le dialogue entre les partenaires politiques burundais qu’on le veuille ou non est le seul moyen selon Emmanuel Ntakarutimana.

Frère Emmanuel Ntakarutimana a plaidé pour le respect des principes et engagements nationaux et internationaux que le pays a ratifiés visant la promotion des droits humains par le gouvernement.

Il a demandé aux acteurs politiques de faire preuve de retenue face aux opinions divergentes pour faire avancer le pays et aux médias de se garder de verser dans la manipulation dans leurs propos.

La sortie médiatique de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ce jeudi arrive alors que le comité central de l’Uprona, aile de Charles Nditije a déjà déclaré qu’il ne fait plus partie du gouvernement de Pierre Nkurunziza depuis que Prosper Bazombanza a été investi premier vice président de la république du Burundi.

Les parlementaires de l’Uprona continuent à jouer leur rôle mais ils s’inscrivent en faux eux aussi contre la nomination de Prosper Bazombanza à ce poste à l’exception de Bonaventure Niyoyankana.

Quatre ministres ont animé une conférence de presse conjointe ce lundi dans laquelle ils se sont inscrits en faux contre ce climat dont l’opposition politique et la société civile qualifient de délétère à la veille des élections prévues en 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

362 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 6 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

Les communes de la Mairie seront Muha, Mukaza et…mais ,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 3 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Politique : « Tout a été bien », dit l’ombudsman burundais,(popularité : 3 %)

‘’L’école fondamentale commence au début de l’année scolaire’’ ,(popularité : 3 %)

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre,(popularité : 3 %)