La CNIDH prêche pour un climat politique apaisé




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 février 2014  à 11 : 22 : 22
a

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme déplore que malgré les avancées qui avaient nourri beaucoup d’espoir jusqu’à la fin de l’année 2013, la mise en œuvre de la feuille de route et sur le respect des libertés publiques restent des tares pour les élections prévues en 2015.

Au cours d’une conférence de presse que le président de cette commission a animée ce jeudi Frère Emmanuel Ntakarutimana a indiqué que le climat de méfiance qui prévaut ces derniers jours entre les pouvoirs publics et certains partis politiques risque de compromettre les efforts de dialogue.

Pour lui, la gestion des défis relatifs aux élections prévues en 2015 exige plus de sagesse et de clairvoyance parce qu’elle risque d’ouvrir la porte à des violations massives des droits de l’homme si rien n’est fait pour y pallier. Pour y faire face, le dialogue entre les partenaires politiques burundais qu’on le veuille ou non est le seul moyen selon Emmanuel Ntakarutimana.

Frère Emmanuel Ntakarutimana a plaidé pour le respect des principes et engagements nationaux et internationaux que le pays a ratifiés visant la promotion des droits humains par le gouvernement.

Il a demandé aux acteurs politiques de faire preuve de retenue face aux opinions divergentes pour faire avancer le pays et aux médias de se garder de verser dans la manipulation dans leurs propos.

La sortie médiatique de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ce jeudi arrive alors que le comité central de l’Uprona, aile de Charles Nditije a déjà déclaré qu’il ne fait plus partie du gouvernement de Pierre Nkurunziza depuis que Prosper Bazombanza a été investi premier vice président de la république du Burundi.

Les parlementaires de l’Uprona continuent à jouer leur rôle mais ils s’inscrivent en faux eux aussi contre la nomination de Prosper Bazombanza à ce poste à l’exception de Bonaventure Niyoyankana.

Quatre ministres ont animé une conférence de presse conjointe ce lundi dans laquelle ils se sont inscrits en faux contre ce climat dont l’opposition politique et la société civile qualifient de délétère à la veille des élections prévues en 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

351 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)