SYGECO et FOCODE au secours des victimes du marché de Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 février 2014  à 16 : 32 : 09
a

Vingt six personnes victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura ont bénéficié ce vendredi d’une somme de plus de 10 millions de francs bu offerts par des membres de la diaspora burundaise.

Ces bénéficiaires de cette aide sont composées en générales des victimes les plus vulnérables de l’incendie du marché centrale de Bujumbura en date du 27 janvier 2013. Ils sont au nombre de 26 et ont partagé une somme de 10,5 millions de francs bu qui a été distribuée par le Forum pour la Conscience et le Développement et le Syndicat Général des Commerçants ce vendredi.

Selon Gordien Niyungeko le secrétaire général du FOCODE, ces deux organisations n’ont fait que collecter une aide qui, en grande partie, a été offerte par les Burundais vivant en Suède.

Il a souligné que ces burundais vivant à l’étranger ont eu confiance envers le Focode en affectant sur ces comptes cette somme d’argent.

Le Syndicat Général des Commerçants a de sa part surtout aidé dans le choix des personnes qui ont tellement été secouées financièrement par l’incendie du marché central de Bujumbura de la part de Gordien Niyungeko. Il souligne que ce syndicat a tellement suivi les dossiers des victimes de l’incendie du marché central par rapport aux autres organisations.

C’est la joie parmi les 26 qui ont été choisis. « C’est la seule organisation qui vient de nous assister depuis la triste date du 27 janvier 2013 », a souligné Kabura Gabriel, l’une des victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura.

Pour pouvoir reprendre le commerce, Gabriel Kabura a indiqué que la seule voie de sortie de la crise dans laquelle ils sont depuis l’incendie du marché central de Bujumbura est que les victimes acheminent leurs cotisations sur un compte ouvert à CRDB Bank par le Syndicat Sygeco.

A l’aide de ce compte, le Sygeco espère qu’il pourra demander un soutien financier aux bailleurs de fonds et autres partenaires du Burundi.

Chacun parmi les 26 personnes a reçu 500 milles francs. Cette somme d’argent sera à rembourser en 24 mensualités pour être par la suite distribuées à d’autres victimes de l’incendie.

C’est pour la première depuis l’incendie du marché central que les certaines des victimes sont assistées du moins publiquement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

496 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 11 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 10 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 9 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 9 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 8 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 8 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 8 %)