Seul un dialogue inclusif permettra des élections inclusives en 2015




Par: Bernard Bankukira , lundi 24 février 2014  à 18 : 55 : 11
a

L’Union africaine invite les partenaires politiques burundais à continuer la voie du dialogue afin d’arriver à un accord politique inclusif avant les élections de 2015.

Dans une conférence de presse tenue à Bujumbura ce lundi par l’Ambassadeur Boubacar Diarra, représentant spécial de l’Union Africaine dans la Région des Grands Lacs et au Burundi, il a indiqué que les partenaires du Burundi se félicitent des étapes majeures déjà franchies, surtout avec le retour des leaders de l’opposition, le dialogue du mois de mars 2013, les concertations de Kayanza ayant abouti à la feuille de route, et plus récemment la grande réflexion à Kigobe qui a vu une large participation de la société civile et des partis politiques.

Il a indiqué que le dialogue est la seule voie pour arriver aux élections libres, transparentes crédibles et inclusives.

« Nous engageons tout le monde à continuer dans la voie des processus engagés et nous ne voulons pas aller aux élections de 2015 sans accord politique inclusif entre toutes les parties concernées », a-t-il souligné, ajoutant que les partenaires ne peuvent en aucun cas imaginer le manque d’"inclusivité" qui a marqué le processus électoral de 2010.

Il se félicité de la promesse faite récemment par le président Nkurunziza en visite dans Bujumbura rural, où il a promis le strict respect des Accords d’Arusha, garant du dialogue.

S’exprimant au sujet de la crise qui fait rage au sein du parti Uprona, l’ambassadeur Boubacar a souligné que les partenaires du Burundi, notamment les Nations Unies, l’Union Européenne, les Etats-Unis et l’Initiative régionale, sont entrain de tout faire pour le rétablissement du dialogue entre le pouvoir de Bujumbura et ce parti.

« Garants des Accords de paix d’Arusha, nous suivons de près tout ce qui se passe dans votre pays le Burundi et tout ce qui peut mettre en question ces accords nous interpelle. Donc nous suivons avec beaucoup d’attention ce qui s’est passé pendant ces deux dernières semaines », a-t-il souligné.

Sans toutefois les mentionner, l’Ambassadeur Boubakar a indiqué qu’une série d’actions sont entrain d’être menées pour la pérennité du dialogue entre l’Uprona et le gouvernement.

Cette conférence étai animé à l’occasion du 1er anniversaire des accords de paix, de sécurité et de coopération dans la région des Grands Lacs qui a été signé par les chefs d’Etats des pays de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, CIRGL, c’était le 24 février 2013.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

945 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)