Une réunion du MSD interdite à Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 2 mars 2014  à 07 : 01 : 17
a

Les étudiants qui, pour la plupart avaient été conviés ce samedi à une rencontre du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement, se sont décidés de faire ensemble du sport pour continuer à créer les liens malgré l’interdiction de la réunion par l’administrateur communal de Gihosha. Comme argument, l’administration communale de Gihosha a indiqué qu’il était prévu beaucoup d’activité au niveau de l’administration raison pour laquelle cette rencontre du MSD avait été interdite.

Pour François Nyamoya , le Secrétaire Général du parti, ce ne sont que des alibis. Selon lui, cette réunion allait avoir lieu dans une salle d’un particulier, loin en tous cas des bureaux des autorités et pendant des heures libres, soit entre 11 heures et 14 heures. En outre, la réunion allait rassembler les membres du parti. Pour lui, ces arguments montrent que l’administration a plutôt d’autres raisons dont elle se garde pour le moment d’évoquer.

Mais, au delà de ces arguments qu’il qualifie d’alibis, François Nyamoya estime que le pouvoir de Bujumbura veut plutôt empêcher les acteurs politiques de l’opposition et la société civile de discuter des défis de l’heure dans ce pays. Il estime que le Maire de la ville serait à la tête de cette atmosphère délétère prévalant ces derniers jours entre les acteurs politiques de l’opposition et les pouvoirs publics surtout en Mairie de Bujumbura.

« Le maire de la ville s’ingère dans l’organisation des partis politiques et de la société civile ces derniers jours mais je sais bien que la mesure vient d’en haut à l’insu de celui-ci comme on le dit souvent », souligne- t il.

Cette réunion a été empêché alors qu’en commune de Rumonge , une permanence de ce même parti politique a pris feu dans la matinée de ce samedi. Les auteurs de cet incident n’ont pas été appréhendés.

Pour François Nyamoya, cet incident ne diffère en rien des autres qui se déroulent du jour au lendemain à travers d’autres coins du pays.

Il a demandé aux autorités de ne pas reléguer à l’écart les conseils des partenaires au développement de ce pays qui plaident pour la création d’un climat politique apaisé dans ce pays.

François Nyamoya estime que les pouvoirs publics devraient faire éviter une histoire à la rwandaise à ce pays comme l’a évoqué récemment l’envoyé spécial de Barack Obama dans la région des Grands lacs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

787 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Projet de loi sur la CNTB : Le Sénat se joint à l’Assemblée Nationale ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 2 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 2 %)