Uprona : Le personnel de la permanence nationale a-t-il changé ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 4 mars 2014  à 16 : 35 : 06
a

La permanence nationale de l’Uprona a 5 nouveaux travailleurs comme nous l’avons remarqué. Vers 11 heures de ce lundi, ils étaient en train d’arranger les archives de ce parti à la permanence qui était restée fermée, il y a de cela plus de 2 semaines.

A l’entrée, 5 policiers assurent toujours la garde, ils empêchent toutes les personnes étrangères à venir dans les enceintes de Kumugumya. Ils étaient visiblement mous quand ils ont vu les journalistes dans la salle abritant le secrétariat du parti. « Vous pouvez la téléphoner », ont souligné les cinq qui visiblement sont globalement composés de jeunes militants.

La présidente du parti a reconnu qu’elle a effectivement appelé les 12 personnes qui, d’habitude travaillent à Kumugumya mais celles-ci ont refusé de s’exécuter.

« Il y a des normes à suivre pour chasser les personnes dans leur emploi, c’est ce que nous faisons déjà. J’ai envoyé deux correspondances à chacune de ces personnes mais ils n’ont pas encore repris leur travail. Je crois que je vais suivre la loi avant de les remplacer », a ajouté Concilie Nibigira.

A la question de savoir pourquoi ces 5 personnes étaient en train de fouiller dans les archives, Concilie Nibigira a indiqué que ces personnes n’ont pas du tout été engagées.

« Elles font la garde de la permanence tout simplement. Il n’est pas du tout question de les engager », a-t-elle ajoutée.

Les informations recueillies dans les milieux de l’Uprona indiquent que ces jeunes militants de l’Uprona sont des proches de Concilie Nibigira.

Cyrille Ndikumasabo, le chef du personnel à la permanence nationale de l’Uprona, a indiqué qu’elles ont refusé de se rendre à Kumugumya parce qu’elles ne reconnaissent pas Concilie Nibigira nommée par le ministre de l’intérieur pour présider aux destinées de ce parti des Badasigana.

Selon lui, tous les 12 ont refusé de se rendre à Kumugumya aussi qu’elle serait là. Mais nous apprenons que certains d’entre eux auraient envoyé des repos médicaux à Concilie Nibigira de peur de perdre leur emploi.

La permanence nationale de l’Uprona a été ouverte ce lundi après une brève rencontre de ses proches qui avait eu lieu vendredi dans la soirée. Près de 20 personnes avaient pris part à ladite réunion.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1192 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)