Uprona : Potien Niyongabo se déclare médiateur des deux ailes




Par: Digne Niyomwungere , vendredi 7 mars 2014  à 11 : 46 : 53
a

La mise en place rapide de la direction du Parti, Union pour le Progrès National, UPRONA, légalement acceptée est la préoccupation de la majorité des membres de ce Parti politique. Ce sont les propos de Pontien Niyongabo deuxième vice-président du sénat au cours d’une conférence de presse qu’il a animé ce Jeudi pour montre sa position vis-à-vis du conflit interne au Parti Uprona.

Pontien Niyongabo affirme qu’il est au début de la mise en place de la médiation entre les deux ailes du Parti Uprona. Il dit que sa position de médiateur médiane est basée sur la légalité, l’acceptation mutuelle, la négociation et le compromis.

« Avec ceux qui ont la même position que nous, nous avons donné à plusieurs occasions des conseils à qui de droit, malheureusement les positions sont restées radicales », ajoute t-il.

Le deuxième vice- président du sénat fait savoir que, pour accomplir cette tâche de médiation, la seule voie est de travailler avec la direction centrale représentée par Concilie Nibigira. Il invite ceux qui n’acceptent pas cette représentation de le rejoindre.

« Notez bien, c’est moi qui vous le dit je suis dans l’équipe du milieu qui sert la médiane, je veux que ceux qui sont avec le député Nditije et ceux qui sont avec Concilie viennent ensemble pou préparer le congrès ».

Dans cette conférence de presse, étaient présents les membres du parti Uprona reconnu par le ministère de l’intérieur dont Bonaventure Niyoyankana, Gaston Sindimwo alors que du coté Nditije personne n’était là.

Alors qu’il avait fait preuve de neutralité en tant que médiateur, Pontien Niyongabo n’a pas manquer à se contredire quelques instants après, déclarant allégeance à Concilie Nibigira.

Charles Nditije qui se réclame président de ce parti mais non reconnu par le gouvernement, a fait savoir qu’il n’accepte pas Pontien Niyongabo deuxième vice-président du sénat comme médiateur des deux ailes de l’uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

639 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Umunyagihugu   ce  vendredi 7 mars 2014   à 17 : 53 : 52

Le ridicule ne tue pas.



Par gerard mbi   ce  mercredi 19 mars 2014   à 16 : 13 : 25

C, est un mediateur dangereux.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 29 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 3 %)

La commune Giharo a un nouvel administrateur,(popularité : 2 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 2 %)

Paul Seger plaide pour les bonnes élections ,(popularité : 2 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 2 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)