Adoption d’un projet de loi pour la personne handicapée




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 7 mars 2014  à 10 : 35 : 25
a

Le parlement burundais vient d’adopter à l’unanimité (91 députés présents) un projet de loi à la convention relative aux droits des personnes handicapées et son protocole facultatif ce jeudi.

Ce projet de loi stipule que les personnes handicapées vont désormais bénéficier des mêmes droits et devoirs à l’instar des burundais valides. Dans son exposé des motifs, la ministre de la solidarité nationale et du genre Clothilde Niragira a indiqué qu’une fois un projet de la loi sur cette catégorie de personnes adopté et promulgué, il ouvra la porte à beaucoup de financements pour le Burundi.

Les parlementaires ont cherché à savoir si grâce à ce projet de loi, la personne handicapée au Burundi aura droit de se choisir ses représentants dans les institutions notamment au parlement comme cela a lieu dans les pays de l’East African Community dont le Burundi fait partie. La ministre de tutelle n’est pas passée par quatre chemins : « pas du tout question de coopter les personnes handicapées dans les institutions à l’instar des parlements de l’East African Community », a-t-elle souligné.

Pour la ministre Clothilde Niragira, il est plutôt important de sensibiliser les personnes handicapées à élire et à se faire élire. La ministre de la solidarité nationale et du genre estime que ‘’ni dans l’accord d’Arusha ni dans la convention que le Burundi vient d’adopter ce jour, nulle part dans ces documents, il n’est fait mention que la cooptation peut être autorisée pour la représentation des personnes handicapées’’.

Seberege Pierre Claver, le représentant de la l’Union des Personnes Handicapées au Burundi pousse un ouf de soulagement. Selon lui, l’on peut parler de satisfaction puisque ce projet de loi qui avait été conservé dans les tiroirs de l’Assemblée Nationale pendant plus de 7 ans vient finalement d’être adopté.

Pour lui, sauf s’il y a un manque de volonté politique, il n’y a aucune difficulté à ce que les personnes handicapées soient cooptées à l’instar des batwa. « L’article 120 du traité des pays membres de l’East African Community accorde au Burundi cette prérogative d’ailleurs » a encore souligné Seberege Pierre Claver.

Selon lui, cette considération n’exige pas tellement d’argent pour le pays par rapport aux autres obligations qu’exige ce projet de loi pour le Burundi.

Ce projet de loi constituera une occasion pour le Burundi de promulguer d’autres lois en faveur de la personne handicapée. Les statistiques des personnes handicapées au Burundi ne sont connues. L’on se contente des résultats du recensement général de la population selon lesquels les personnes handicapées sont estimées à 4,5%.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

184 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 55 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)