Adoption du projet hydroélectrique de Rusumo




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 7 mars 2014  à 13 : 08 : 26
a

Le parlement burundais a adopté à l’unanimité (89 députés présents) ce jeudi un projet de financement pour la construction d’un centre hydroélectrique à Rusumo dans la région de la Kagera au nord-ouest de la Tanzanie. Ce centre hydroélectrique produira 80MW qui sera partagés entre le Burundi, la Tanzanie et le Rwanda au quota des tiers de productions.

Ce projet vient combler le déficit énergétique dans ces trois pays et plus particulièrement au Burundi où le taux d’accès à l’électricité est de 5% selon Côme Manirakiza le ministre de l’énergie et mine au Burundi. Le coût total de ce financement de la Banque Mondiale est de 340 millions de dollars américains qui seront utilisées pour les ouvrages de la centrale.

La Banque Africaine de Développement se chargera de la construction des postes et lignes à 100% pour le Burundi. Il constituera pour ces pays une opportunité pour les échanges d’expérience dans le domaine de l’énergie.

Ce barrage sera érigé sur l’Akagera, une rivière qui se déverse dans le Nil. Les parlementaires ont cherché à savoir si les liens entre l’Egypte et le Burundi ne risquent pas d’être perturbés à cause de ce projet visiblement de nature à réduire la quantité d’eau qui arrive dans le fleuve Nil.

Pour Côme Manirakiza , Cela n’est pas du tout vrai. Les pays riverains du Nil regroupés dans le cadre de l’Initiative du Bassin du Nil convergent sur ce projet hydroélectrique de Rusumo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

746 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 8 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque Centrale : L’absence des décideurs politiques dans des échanges critiquée,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 2 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 2 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 2 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 2 %)

Mobicash Burundi, solution à la bancarisation ? ,(popularité : 2 %)