Adoption du projet hydroélectrique de Rusumo




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 7 mars 2014  à 13 : 08 : 26
a

Le parlement burundais a adopté à l’unanimité (89 députés présents) ce jeudi un projet de financement pour la construction d’un centre hydroélectrique à Rusumo dans la région de la Kagera au nord-ouest de la Tanzanie. Ce centre hydroélectrique produira 80MW qui sera partagés entre le Burundi, la Tanzanie et le Rwanda au quota des tiers de productions.

Ce projet vient combler le déficit énergétique dans ces trois pays et plus particulièrement au Burundi où le taux d’accès à l’électricité est de 5% selon Côme Manirakiza le ministre de l’énergie et mine au Burundi. Le coût total de ce financement de la Banque Mondiale est de 340 millions de dollars américains qui seront utilisées pour les ouvrages de la centrale.

La Banque Africaine de Développement se chargera de la construction des postes et lignes à 100% pour le Burundi. Il constituera pour ces pays une opportunité pour les échanges d’expérience dans le domaine de l’énergie.

Ce barrage sera érigé sur l’Akagera, une rivière qui se déverse dans le Nil. Les parlementaires ont cherché à savoir si les liens entre l’Egypte et le Burundi ne risquent pas d’être perturbés à cause de ce projet visiblement de nature à réduire la quantité d’eau qui arrive dans le fleuve Nil.

Pour Côme Manirakiza , Cela n’est pas du tout vrai. Les pays riverains du Nil regroupés dans le cadre de l’Initiative du Bassin du Nil convergent sur ce projet hydroélectrique de Rusumo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

780 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 15 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 7 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 4 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 4 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 4 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 4 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 4 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 4 %)

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs ,(popularité : 4 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 4 %)