Gatumba sous le choc à cause des pluies




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 12 mars 2014  à 06 : 50 : 23
a

Les dégâts des pluies mêlées de vents qui se sont abattues sur la zone Gatumba lundi soir se chiffrent à plus de 300 maisons et 8 personnes blessées selon les chiffres encore que nous devons de l’administration ce mardi.

Dans l’avant midi de ce mardi, les victimes de ces pluies rassemblaient ce qui est resté de leurs maisons tel les briques, les tôles, le bois de chauffage et autres. La plupart avaient du mal à localiser leurs tôles à cause du vent qui les a emportées plus lion de leurs ménages.

Un bébé à la main, Gloriose Nibaruta a dit qu’elle doit la vie sauve grâce une maman qui est venue la tirer de force quand la maison lui était tombée dessus. Jusqu’à présent, cette femme ne sait plus où se trouve ses médicaments et une certaine somme d’argent qui étaient à l’intérieur de la maison.

Gloriose Nibaruta est l’une de plus de 300 familles qui sont désormais sans abri à Gatumba à cause des pluies torrentielles qui ont duré environ une dizaine de minutes ce lundi vers 17 heures. 8 personnes ont été blessées dont 2 qui ont été transférées à Bujumbura pour des soins intensifs.

Ce mardi à Gatumba les services publics étaient paralysées. Les administratifs, les directeurs d’écoles et d’autorités se mettaient chacun à relever les dégâts qui ont été occasionnés par ces pluies.

Au moins 6 écoles (primaires et secondaires à la fois) n’ont pas fonctionné. Les tôles de ces écoles ont pour la plupart été emportées par le vent. Certains des élèves rencontrés imaginent encore comment ils vont reprendre les cours sans cahiers.

La Croix Rouge, l’administration communale en collaboration avec la police de protection civile ont commencé à inventorier les besoins d’urgence pour que la vie reprenne à Gatumba.

Dans l’entre- temps, plus de 300 ménages sont sans abri. Ils plaident auprès des bienfaiteurs pour être protégés de la malaria.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

372 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?





Les plus populaires
Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues,(popularité : 6 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 3 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 3 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 2 %)

Rwegura : l’eau a baissé, bonjour le délestage ,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Le lac Dogodogo, petit mais fait vivre beaucoup de familles,(popularité : 2 %)

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent,(popularité : 2 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 2 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 2 %)

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé,(popularité : 2 %)