La ligue appelle Bujumbura à promouvoir le dialogue




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 20 mars 2014  à 06 : 29 : 08
a

La ligue Iteka invite que le pouvoir de Bujumbura au dialogue avec les autres acteurs de la vie du pays puisqu’il estime qu’il n’est pas le seul détenir la vérité autour des défis qui font parler d’elle à travers le pays.

Dans une conférence de presse que le président de cette organisation de défense des droits humains au Burundi a organisée ce mercredi, il a indiqué que même si le pouvoir semble ne pas le reconnaitre des défis sont là et méritent une attention de la part de tout le monde.

Joseph Ndayizeye a relevé les grèves répétitives du personnel de la santé et de l’enseignement supérieur, sans oublier le cas des membres du barreau de Bujumbura et des membres de certains partis politiques qui ne sont pas libre de travailler alors que la loi le leur permet. Il également a cité les cas de mise en garde que Bujumbura a déjà adressé à certains journalistes , le refus de étudiants de l’Université du Burundi à cautionner le projet de suppression progressive de la bourse et bien d’autres encore.

Pour lui, le pouvoir de Bujumbura a intérêt à écouter tout les acteurs de la vie du pays. Pour ce faire, le sénat l’assemblée nationale et les autorités doivent abandonner le travail de bureau et aller sur terrain pour écouter les dirigés afin de désamorcer la tension sociale et politique prévalant ces derniers jours.

« Le discours rassurant du gouvernement n’est pas conforme avec la réalité sur terrain », a souligné Joseph Ndayizeye, le président de la ligue Iteka. Selon lui, aussi longtemps restera à l’écart de leurs revendications, cette situation risquera de dégénérer et les conséquences seront difficiles à gérer. Pour lui, la seule porte de sortie de cette situation est d’écouter tout le monde.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

299 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 23 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 8 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 8 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 8 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 8 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)