L’Assemblée Nationale rejette le projet de loi sur la constitution




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 mars 2014  à 15 : 18 : 18
a

Le parlement vient de rejeter le projet de loi sur la révision de la constitution ce vendredi dans l’après midi. En cause, un seul parlementaire auquel il s’attendait lors de ce vote aurait changé d’avis à la dernière minute. Le ministre de l’intérieur a indiqué qu’il reste à recourir au référendum pour faire passer le projet de loi.

Vers midi, après beaucoup de réunions en apartés, les groupes parlementaires CNDD –FDD et Batwa sont entrés dans la salle des congrès de Kigobe. Le président de l’Assemblée Nationale Pie Ntavyohanyuma a indiqué que les membres de la commission politique saisie au fond pour étudier ce projet de loi ont effectivement étudié ce projet de loi. « Même les représentants de l’Uprona et du Frodebu Nyakuri ont fait ce travail », a souligné Aimé Nkurunziza, le président de cette commission.

En dehors, se trouvait Hon. Niyoyankana Bonaventure, membre de l’Uprona alors que sa famille politique venait de quitter le palais des congrès après une brève rencontre. Les sources de coulisses sur place au sein du CNDD FDD nous ont indiqué qu’il avait promis d’entrer dans la salle des congrès quelques minutes plus tard. Celui-ci est parti vers 13 heures au moment où les autres députés étaient autour du 20ème amendement de ce projet de loi sur la constitution sur les 75 attendus.

Les débats n’ont pas tourné autour du fond mais plutôt sur la forme du début à la fin. Aimé Nkurunziza a d’ailleurs dit qu’il était nécessaire de savoir que la commission saisie au fond n’avait rien ménagé pour amener un texte tout à fait acceptable pour amendement.

Le moment du vote a sonné

Le président de l’assemblée nationale a demandé à la commission justice travaillant à Kigobe de compter les présences au débat. Dans un premier temps, ce personnel de l’Assemblée Nationale a dit que 79 parlementaires étaient présents. Sans toutefois qualifier d’erreur ce chiffre qui venait de lui être annoncé , il a demandé à ces personnes de reprendre ce travail pour donner un chiffre plutôt acceptable.

Sur 77 députés présents, Le président de l’Assemblée Nationale Pie Ntavyohanyuma avait sur lui 7 procurations des députés qui, pour une raison ou une autre, avaient été empêchés de se présenter ce vendredi au palais des congrès de Kigobe.

Tous les 84 députés présents ont voté pour ce projet de loi. Le président de l’Assemblée Nationale Pie Ntavyohanyuma a dit que que loi fondamentale exige que les 4/5 des membres de l’Assemblée Nationale votent pour ce projet de loi, soit au moins 85 députés.

Selon lui, puisque ce quorum n’était pas atteint, il fallait inéluctablement le rejeter. Il a indiqué qu’il reste pour le président de la république de recourir au référendum s’il veut faire passer ce projet de loi avant les 12 mois prochains à compter à partir de ce jour.

Rebondissement. Hon Kalenga Rhamadan a demandé aux parlementaires d’arrondir le pourcentage puisque sur la 80% exigés, il y en avait 79.6% de présence dans la salle des congrès de Kigobe. Pie Ntavyohanyuma n’a pas convergé avec cette proposition qui a fait rigoler plus d’un dans la salle et les députés sont rentrés.

Le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana , dans une interview qu’il accordée à la presse a dit que le gouvernement n’avait rien ménagé pour préparer un texte conforme au contexte de l’heure. Il a dit qu’il reste le referendum pour voir comment le projet de loi pourrait passer.

Au moment où le budget n’est pas prévu pour un travail du genre, Edouard Nduwimana estime que les possibilités d’avoir ces fonds sont là surtout parce que le pouvoir actuel de Bujumbura résulte d’une volonté populaire.

Niyoyankana Bonavenure aurait exigé la présence du visa d’Arusha en tête de ce projet de loi avant d’entrer dans la salle. Cela n’a pas été fait. N’y est il pas pour quelque chose dans ce rejet ? Le parlement n’a-t-elle pas agi à la va vite ? En attendant, plus d’un député ont qualifié Niyoyankana Bonavenure d’homme imprévisible.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1761 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Claude   ce  vendredi 21 mars 2014   à 15 : 33 : 58

Emwe ngo akabi nakabibi ngo nakabonye Imbo,karaciye ingani ngo constitution itorwe ku nyungu z’umuntu umwe Mr pasteur NKURU ?Ntaco tutazobona kuri iyi ntwaro ya pastori.



Par Kabadugitse   ce  vendredi 21 mars 2014   à 15 : 42 : 59

Bravo Niyoyankana !Il faut être un Homme devant toutes les situations ! Si le Projet est adopté, le peuple Burundais sera dans une misère totale.
Hier, je priais pour que les démons qui voulaient frapper le Burundi soient éparpillés.
Jésus a fait son Travail !



Par nakaja   ce  vendredi 21 mars 2014   à 16 : 57 : 29

hahahaha eka nibamutwenge nyene erega aragwaye !ngwayo mategeko yukwarondissa par exces muvyerekeye amatora nkayo yayasomye he ?ubuho vyabuze !rizotogwa ribabirishije icuya kandi niryo rizobakoza ibara !qui vivra verra



Par NTAKAMURENGA   ce  vendredi 21 mars 2014   à 19 : 47 : 07

Ubu hasigaye ko abanyagihugu na bo bamenya ko ivyo bazotora atari vyo. Birazwi ko iterabwoba rizokora, ariko, ko vote izoba secret, tabaranya muvyumvishe abanyagihugu hakiri kare. Abanyeshule bo baraye babonye ko NKURU ata rukundo abafitiye.



Par   ce  vendredi 21 mars 2014   à 20 : 40 : 07

teh_teh_teh_teh_teh_teh ...... Ndabatwenze. Naho bokoresha referendum tuzovyanka... teh_teh_teh_teh-teh. No muri 2015 bazotangara... Teh_Teh_Teh_tehahahahahahahhhhhhahahahahhhhaaaa. bye DD !!!!



Par kajekurya   ce  vendredi 21 mars 2014   à 22 : 34 : 29

Emwe ... Rwagiti( NIyoyankana) yamye ari imprevisible, kandi azogokera benshi. Ehe yemwe n,aba Dd arabahemukiye. UBu hoho bakagafata baca banigura. Kararusimvye ubw mbere kuko Conciliya yibereye BUGAYE NDABWIRIRE, emwe nanje ndabe. UBu ngo hasigaye referendum, none ko ata mafaranga bafise yo kuyitunganya, Pasitori azoca ayitegura muri amwe y,indege, ubutare n,ibindi........ REka turindire.



Par bob!   ce  samedi 22 mars 2014   à 10 : 46 : 01

Vive la democratie ! Reka aba dd bakome bageze ku butegetsi babwibye, abarundi bazabubakuraho nabi, Igisigaye ni ugukora campange na referandum bacungiyeho nayo ikanga iryo tegego !



Par Degouté   ce  samedi 22 mars 2014   à 21 : 13 : 57

Remarquer que c’est plutôt un vote sanction, on aurait pu ne pas voter après avoir remarqué que le quorum n’était pas atteint, Edward et Pie(2) savent interprétez les lois selon les circonstances. Donc nous-mêmes DD sont dégoutés de tout cet ingérence présidentiel, je vous jure que si on procédait au vote secret, le Oui n’aurait même pas 30%. Malheureusement, nous sommes obligés de poursuivre des procédures non démocratiques au parlement, nous sommes des otages d’un gang qui pille au nom de tout un peuple, de tout un parti. Au moindre doute, nous somme chassé du parti, et du parlement. Vendredi, fut un grand jour pour envoyer un message clair à notre leader (Dealer ?) bien aimé. C’est quand même très bien que ce ne soit plus du tout Hutu contre Tutsi, car parmi les votants, beaucoup de Tutsi, et beaucoup de Hutu ont refusé ( Uprona et Frodebu Nyakuri), célébrons cette victoire !



Par CQJC   ce  dimanche 23 mars 2014   à 02 : 49 : 16

C`est l`heure du changement parce que le referendum a été fait lors des consultations du 19 au 20 décembre 2013. En plus de cela, si Nkurunziza veut faire un coup d`état constitutionnel via la cour constitutionnelle, il ne pourra pas avoir les mains libres pour diriger le Burundi après 2015. Il devrait savoir que l’.Accord d`Arusha est un projet de société qui doit être évalué avant d`être amendé. Cette évaluation doit impliquer toutes les couches de la population burundaise, c’est -à-dire celles qui étaient dans la rencontre du 19 au 20 décembre 2013 y compris les Partenaires Internationaux qui ont appuyé dans la création de l`Accord d’Arusha et qui devraient être impliqués.



Par Hercule   ce  dimanche 23 mars 2014   à 18 : 40 : 07

Aba DD ni bamenye ko ibisaka vy’imbwa vyahiye ! Erega utewe ivyatsi n’abashingamateka, uba wanswe n’abaserukira abanyagihugu, rero referendum isa n’ugusesagura itunga ry’igihugu gusa kuko icanswe n’abaserukira abanyagihugu kiba canswe n’abanyagihugu.



Par BURIKUKIYE   ce  lundi 24 mars 2014   à 18 : 22 : 00

Habaye impene 97 n’ingwe 3 zabana mw’ishamba ariko zidasangiye ikibazo c’umutekano. Impene zari zifise ibibazo c’abayangayanga bazibangamiye eka mbere n’ingwe zibangamiye impene n’abagazi bazo. Ariko rero ingwe zabona kure naho zari nke, impene nazo zikaguma zinezerejwe n’ubwatsi bwo mu gihe c’imvura. Umusi uri izina impene zirwana n’izo ngwe ariko urugamba ruja kurangira hasigaye impene 50 n’ingwe 2. Ingwe ziti biragoye reka twicare hamwe na zirya mpene gutyo tube turamaze kabiri. Impene nazo kuruhande rwazo ziti nivyo koko, reka ntaco bimaze kuryana dusangiye ishamba. Ingwe zari zashizeho tactiques zo guhindura isura no gushigikira impene mu kuja ku migezi y’amazi, mu gutegura imfungurwa eka no kuryama zaryama hamwe. Impene ntabwo zigeze zimenya ko Ingwe zisanzwe zifise incuti mu yandi mashamba yo kwisi yose, kandi ko umugambi w’izo ngwe ari uguhuma amaso impene n’ugutoba amasoko y’amazi impene zishimira. Hahaze amezi 9 habaho urubanza rukomeye maze impene zitumira ingwe ku musi mukuru. Za ngwe zafasha gutegura urubanza ziraheza zisubirira mu gashamba kazo urubanza ruba rurononekaye. Impene zibiri ziriko ziraganira ziti :" Erega ingwe ntizimznyerwa kandi ugize incuti ingwe uba wihenze cane ingwe ntishobora kuba incuti yacu." Iyindi mpene iti :" Uzi ko twahebeye ivyicaro vyinshi ingwe hano mu nzu yacu none tutagishoboye kuzirukana ngo zisohoke ?" Iyindi iti niko twabaye ! Erega twebwe mu kwiruka ntituraba inyuma ivy’inyuma twarahevye nico gituma tutambara n’ibutura." iyindi iti :"Burya bizotugora kuko ntitwigeze twibuka kahise kacu none reka tuwunywe."



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  lundi 24 mars 2014   à 18 : 23 : 51

ego cane icanswe n abashingamateka kiba canswe n abanyagihugu abo badd ni bagende kuko ibibi bakoze birakwiye reka nyabuna umunyororo bawote nkuko bawoteshejeje abandi kandi babarenganya reka ubarundi basubire kuba mu gihugu c amata n ubuki ata n umwe yicura kwicwa guhunga nugutwagwa utwiwe , namwe maradiyo nibimenyeshamakuru murara mutasinziriye kugira uburundi bwgorore ni mukomere turabashigikiye



Par Coldman'Zi   ce  mardi 25 mars 2014   à 19 : 44 : 07

Itegeko canke ibwirizwa rireka gutorwa kuber’abantu 22 basaguka ku Bashingamateka 84, ntaho vyakabonetse mu gihugu citwa ko kiri muri demokarasi. Jewe nibwira ko vyifashe uko kuber’abanyagihugu (mushatse abategetsi) babohewe amaboko inyuma. Kuvuga ko CNDD-FDD iri mu mazi abira kubera iyo Projet de loi sur la Constitution itarenganye, ni ukwihenda kurengeje. Kand’ibi bizogira ingaruka ikomeye muri politique y’iyo Migambwe yikumiriye. Abarundi bamye bibagira vuba ; amatora y’2010 yari akwiye kubaber’icirwa. Ico mbona kandi kizoba inyuma y’amatora y’2015, hari Imigambwe izozimangana burundu. Ndetse Referendum, amasezerano y’i Arusha abo banyepolike bitwaza, biragaragara ko benegihugu bagiye kuyator’amahinyu. Politike n’inyifato a la Niyoyankana Bonaventure, igiye gusezerwa kandi itezarubwa abagabo.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 21 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays,(popularité : 2 %)

Les Français de Bujumbura ont fêté leur Fête Nationale ce samedi ,(popularité : 2 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 2 %)

Le BNUB change de patron,(popularité : 2 %)