Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président




Par: Désiré Nimubona , jeudi 29 décembre 2011  à 17 : 09 : 10
a

L’ancienne candidate du parti UPD Zigamibanga, Pascaline Kampayano, réagit vigoureusement contre les propos tenus par le porte-parole du Président de la république Léonidas Hatungimana.

Selon Mme Kampayano, le porte-parole du président de la république a menti, en disant que la candidate ne s’est pas réfugiée pour des raisons politiques.

Kampayano souligne que le porte-parole du président de la république veut tout simplement discréditer l’opposition politique burundaise en la multipliant par zéro.

Elle se montre inquiète des divisions orchestrées par le pouvoir lui-même à l’intérieur des partis politiques burundais qui n’acceptent pas de se ranger derrière le parti présidentiel le Cndd-fdd.

Kampayano ajoute également que la sécurité des opposants politiques burundais est totale même partout dans le monde sauf au Burundi, un pays, selon elle, que ces politiciens ont été contraints par le pouvoir en place d’abandonner.

S’exprimant sur les ondes de la Radio Publique Africaine à Bujumbura ce jeudi matin, Kampayano dément aussi les propos du Porte-parole du Président de la République qui dit que cette ancienne candidate de l’UPD Zigamibanga se trouve pour le moment au Congo, dans la capitale Kinshasa entrain de faire un commerce des vêtements.

"C’est bien que je connais le Congo, mais je suis pas au Congo. Actuellement je réside en Belgique en tant que réfugiée politique", dit-elle.

Notons que Kampayano réagissait sur la conférence de presse organisée conjointement par le porte-parole du Gouvernement et le porte parole du président de la république, respectivement Philippe Nzobonariba et Léonidas Hatungimana, le dernier ayant avoué que les négociations entre le Gouvernement et les opposants politiques ne sont pas pour demain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2102 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Rufyikiri rejoint les frondeurs,(popularité : 6 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 6 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 6 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 6 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 5 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 5 %)

La réunification des FNL sujette de controverse à Rumonge,(popularité : 5 %)

Samedi, un congrès du CNDD-FDD sans « agenda » connu,(popularité : 5 %)

Le congrès du parti au pouvoir vient de débuter à Bujumbura,(popularité : 5 %)