Deux membres de la JRR en cavale




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 8 avril 2014  à 10 : 17 : 31
a

Deux jeunes du parti Uprona Félix Niyonkuru et Thierry Bigirindavyi , membres de la Jeunesse Révolutionnaire de Rwagasore , sont dans un endroit tenu secret depuis vendredi de la semaine écoulée pour avoir refusé de se joindre à Gaston Sindimwo et au procureur de la république de Ngozi dans un montage qui viserait à arrêter certains des députés membres de l’Uprona proche de Charles Ndtije.

Dans un document parvenu à la rédaction ce samedi, deux jeunes membres de l’Uprona proches de Charles Nditije indiquent avoir été contactés par Gaston Sindimwo , un membre de l’Uprona. Promesses à l’appui, Gaston Sindimwo leur a obligé d’endosser l’attaque qui a eu lieu chez lui au mois de mars contre certains ténors de l’Uprona, proche de Charles Nditije .

Gaston Sindimwo leur a exhorté de reconnaitre devant le procureur de la république de Ngozi qu’ils ont participé dans une réunion dans l’appartement de l’ancien premier vice président de la république Bernard Busokoza pour préparer cette attaque qui a eu lieu chez Gaston Sindimwo au quartier Nyakabiga.

Selon les dires de ces jeunes hommes fidèles à Charles Nditije, ils devaient affirmer que, dans cette rencontre, il y avait aussi Charles Nditije, Bonaventure Gasutwa, Lionnel Ninteretse, Jean Baptiste Manwangari et Gloriose Ntawe.

Comme promesse, Gaston Sindimwo avait promis à Félix Niyonkuru un poste de directeur général de l’hydraulique une fois la mission réussie.

Gaston Sindimwo leur a dit que si une fois ils refusent de se joindre à ce montage en préparation il ne restait qu’à accepter cela bastonnade à l’appui selon Félix Niyonkuru .

Ces jeunes disent qu’ils ont refusé d’accuser injustement ces hommes politiques, raison pour laquelle ils ont jugé bon de prendre le large vers une localité inconnue.

De sa part, Gaston Sindimwo dit qu’il connait personnellement ces jeunes membres de l’Uprona . Il dit aussi que Félix Niyonkuru lui avait avisé en premier lieu de cette attaque qui était en préparation contre sa maison.

Selon lui, ces deux jeunes ont fui le pays parce qu’ils s’accusent de quelque chose. Deux autres jeunes hommes sont pour le moment incarcérés au Bureau Spécial de Recherche, BSR, suite à cette attaque. Six autres jeunes ont refusé de témoigner à charge de ces deux jeunes hommes la semaine dernière et l’affaire reste pendante au BSR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

926 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mardi 8 avril 2014   à 10 : 48 : 09

mu kirundi barayamaze ngo urucira muka so rugahitana nyoko.mugifaransa naho ngo rien ne se perd rien ne se créer,tout se transforme !Gaston nabandanye aho arimwo yigwiriza amagogwa !ariko il n’est jamais trop tard pour se relever ; ikibi sukugwa, ikibi nukugwa ntuvyuke !A bon entendeur salut !



Par K.I.M.   ce  mardi 8 avril 2014   à 13 : 48 : 33

Que Felix soit implique n’a rien d’etonnant. Il a toujours etait devant dans la desobeissance. A kiriri on se souvient de lui !



Par mwenegihugu   ce  mardi 8 avril 2014   à 15 : 49 : 33

JRR ifise iragi rinuuka mu Barundi benshi. Nti izokwigera yongera gufatira amaboko y’abenegihugu i mugongo ! Iyi fausse resurrection ya yo, ntaciza izozanira UPRONA n’urwo rwaruka. Au contraire, bizotuma abenegihugu bibuka kahise, bace bafatana munda mu kwirinda ayandi makuba yobashikira nk’uko vyagendeye abadukurira (abo twahekuuwe, n’abasigaye mu marira). Muri make, abarundi bose bategerezwa kuvavanura n’ingeso/ingendo/imyigenzo/imvugo z’ubutagondwa, bakubaha inzego zose z’ubutegetsi. Abadutwaara nabo bategerezwa kwama bakingira/batuunganiriza twese. Rwaruka mwama mu ma barabara ngo muharanira inyungu z’imihari/imigwi yanyu, murahendwa ; mugirwa ibikoresho, mugatumwa gucana umuriro musigara muroota mwenyene (ababatumwe bigaramiye mu magorofa yabo canke hotels). Ah’ubwo, ni mucakire abarongooye iyo mihari/migamwe yanyu, babahe imigambi n’uburyo mwiige, mukore, mwiiteze imbere. Aho ni ho muzokwihesha agaciro, ukubaho kwanyu kukaba gufise akamaro (aho kuba itakazwa ry’umwanya). Lero ni mureke kuba IMBOHE ZO MURI KAHISE, ah’ubwo mube INGUVU NZIZA -ZUNZE UBUMWE- ZA KAZOZA KEZA K’UBURUNDI. Murakoze, Imana ihezagire Uburundi.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi



a

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI





Les plus populaires
Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation,(popularité : 100 %)

Le président somalien en visite au Burundi ,(popularité : 31 %)

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 23 %)

La société civile appelle à une grève pacifique en restant dans les ménages,(popularité : 10 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 7 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 7 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 5 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 5 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 4 %)

Le Burundi est - il intéressé par la présidence de l’EALA ? ,(popularité : 4 %)