CENI : La machine électorale en route pour 2015




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 10 avril 2014  à 14 : 30 : 06
a

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante Pierre Claver Ndayicariye dit que d’ici fin juin le fichier électoral sera disponible. Il a demandé aux présidents des partis politiques à donner leurs contributions pour l’élaboration dudit fichier électoral pour mieux préparer les élections de 2015.

Dans un point de presse ce mercredi sur l’actualisation de la cartographie électorale pour la préparation des élections de 2015, Pierre Claver Ndayicariye a indiqué qu’une série d’activités sont organisées en vue de réussir ce chantier sur lequel tous les yeux sont braqués.

Il a indiqué que l’élaboration du nouveau fichier vaut la peine pour connaître les électeurs pour 2015. Ce fichier électoral montre le nombre de personnes qui vont prendre part au vote, l’âge, la fonction et bien d’autres données utiles qui prouvent leurs qualités d’électeurs, selon la CENI.

Pour le président de la CENI, la cartographie électorale de 2010 diffère de celle de 2015 pour plusieurs raisons. Par exemple, le Burundi a accueilli des rapatriés alors que d’autres ont probablement quitté pour des raisons diverses.

Au cours de cette séance de mercredi, les présidents des partis politiques reconnus par le ministre de l’intérieur ont interpellé le gouvernement à répondre à certains soucis pour que les élections de 2015 se déroulent sans entraves.

Lors des élections de 2015, la carte nationale d’identité qui a été utilisée en 2010 sera aussi utilisée en 2015 au lieu de la carte biométrique comme annoncé au départ par le ministre de l’intérieur, selon la CENI.

Les responsables des partis politiques ont apprécié cette innovation en exigeant en même temps aux administrateurs de ne constituer un obstacle à la distribution de ce document comme en 2010.

« La plupart des administrateurs communaux à travers le pays accordaient les cartes nationales d’identité aux membres du parti au pouvoir en 2010. Mais pour les autres, ils exigeaient les cahiers de présence aux travaux communautaires », a souligné François Bizimana, porte parole du CNDD.

Ils ont plaidé pour que Bujumbura respecte et mette en application la feuille de route et en particulier le code électoral pour la réussite des élections prévues en 2015.

De sa part, Pierre Claver Ndayicariye a indiqué que sa commission s’inscrit dans cette dynamique. Selon lui, il reste à élaborer le code électoral, mais il n’a pas précisé quand il sera prêt.

Vers la fin de juin de cette année, il est prévu que le fichier électoral soit prêt. Le président de la CENI a indiqué que les résultats de ce travail seront analysés par ladite commission uniquement. Les partis politiques avaient réclamé leur participation dans cette élaboration mais en vain.

Agathon Rwasa , Chauvineau Mugwengezo et Charles Nditije qui se réclament respectivement à la tête des partis FNL, UPD-Zigamibanga et UPRONA n’avaient pas été invités dans cette rencontre avec le président de la CENI. La rencontre avait vu la participation de deux jeunes qui avaient récemment indiqué qu’ils se désolidarisaient de l’ADC-Ikibiri, fondant un parti politique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

302 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)