Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution




Par: Désiré Nimubona , mardi 8 avril 2014  à 19 : 56 : 40
a

Les Etats Unis d’Amérique se sont montrés inquiets voire « préoccupés par la recrudescence des violences politiques et le rétrécissement de l’espace pour l’activité démocratique au Burundi ».

Les Etats Unis d’Amérique qui viennent d’augmenter son enveloppe pour les élections de 2015 jusqu’à 10 millions de dollars se disent inquiets que les voies dissidentes aient perdu leur espace d’expression alors que les médias et la société civile ne jouissent pas de leurs libertés d’agir, selon Ambassadeur Samantha Power, représente les Etats-Unis à l’ONU et aussi membre du Cabinet du Président Obama, lors de sa visite au Burundi ce mardi.

Quant à la question du troisième mandat du président Nkurunziza qui, visiblement divise les politiques burundais, les Etats Unis, via l’envoyée à l’ONU, disent avoir dit au président Nkurunziza de respecter la Constitution pour qu’il soit un modèle de démocrate.

Power a souligné que jusqu’à présent, son pays n’a pas encore vu officiellement que le président Nkurunziza cherche un troisième mandat, ajoutant tout simplement que la Constitution doit être respectée.

Selon elle, NKurunziza a dirigé le pays depuis 2005 et a eu le temps de construire le pays qui venait de passer des années dans la crise. Ainsi, Power, au nom de Barack Obama, qui, selon elle, lui a demandé de visiter le Burundi, a souligné que NKurunziza a reçu l’héritage de la démocratie et que par conséquent, il est aussi demandé de transmettre le même héritage aux générations futures.

Les Etats Unis d’Amérique qui ont salué la participation du Burundi en Somalie et République Centrafrique dans les missions de paix ont demandé que le Gouvernement n’utilise pas ces missions de paix dans lesquelles il participe pour violer des droits de l’homme à la maison.

Selon Power, le Burundi est ses citoyens ont fourni des efforts pour sortir de la crise qui a coûté des vies énormes, raison pour laquelle, a-t-elle martelé, il n’a pas besoin de faire marche arrière.

Elle a demandé à Nkurunziza de construire un modèle de démocratie, en respectant la constitution burundaise et les accords d’Arusha.

Dans ce message, selon Samantha Power, « le Burundi a besoin plutôt d’une attention de la communauté internationale maintenant pour ne pas faire marche arrière vers les moments sombres de son histoire. Le Gouvernement doit s’engager rapidement et de façon persistante ».

Power a aussi reçu les leaders de la société civile au siège de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Burundi, les représentants des étudiants et même les médias.

Elle venait du Rwanda où elle a participé dans les cérémonies marquant le 20eme anniversaire du génocide Rwandais et va aussi visiter la République Centrafrique dans sa tournée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3045 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par kanyoni   ce  mardi 8 avril 2014   à 22 : 52 : 09

Faut-il vraiment l’entendre de la bouche d’une emissaire du President Barack Obama des USA pour que cela ait un effet ? Les marches manifestations qui ont ete effectuees par des Burundais dans plusieurs coins du monde l’ont crie haut et fort !! De meme des ONGs locaux ne cessent d’exprimer des doleances au gouvernment et au President Nkurunziza, notamment : un espace d’expression libre, un respect scrupuleux du prescrit de la Constitution, y compris l’Accord d’Arusha et la feuille de route de Kayanza ; l’arret de l’intolerance politique dont des abus contre les leaders de l’opposition.
J’ose esperer que "Ikibarirwa ni Icumva" et que l’on ne va pas continuer a tiere a boulets rouges sur les citoyens qui ne reclament qu’une bonne gouvernance. C’est dommage qu’apres tous nos malheurs d’un passe recent, l’on doive encore faire des reclamations du genre. Et le sang de nos heros de l’independence et de la democratie aura ete verse pourquoi ?
On comprendrait si le gouvernement actuel commettait des erreurs ou gaffes "nouvelles", mais pas celles que l’on a connues sous le parti unique ou sous les regimes militaires ! S’il vous plait, Messieurs et Mesdames qui nous gouvernent, move forward, not backward and not turn around !! Songa mbele ! Murakoze !



Par   ce  mercredi 9 avril 2014   à 17 : 25 : 10

Muragaba vyose bibe au clair



Par ROSE HAKIZI MANA   ce  mercredi 9 avril 2014   à 22 : 36 : 19

ego cane ikibarigwa ni cumva nibaba bumva ngira ntaworinda kusubiramwo,mbega bahora bibwira ngo ivyo bakora bagira ngo barinyegeje ntibimenyekana , reka ndabibutse igihe ca sadamu husseni sinumvise ngo yarinyegeje mu nzu iri mu kuzimu ntibamufotoye bagaca bamufata,kadafi ntibamukuye muri tunere umwe wo muri cote d ivoire ntibamufotoye ari muri douche abategetsi b uburundi bari bakwiye kumenya ko atakibi bazokora ngo kiyoberane kuko isi yarteyimbere .nibareke kwama bakora ikibi tuterimbere nki bindi bihugu



Par mwenegihugu   ce  jeudi 10 avril 2014   à 15 : 24 : 47

@ Kinyoni : Imyiyerekano n’imiguumuuko mukora hirya no hino ni nk’ibikorwa vy’ubutagondwa bibari mu maraso (DNA). Harya kwemera realite (kujaana n’ibihe) ntivyohera bose, ariko ubwami (kingdom) ntibuzogaruka mu Burundi (eka mbere na ya empire Museveni aherutse kwerekana nti izoshoboka). Ivyo wita ama ONGs locaux navyo naama ndabigereranya n’imbwa/imbwebwe zaabaye inshato z’intaama... Na jewe nyene sinshigikiye ubutegetsi bw’umuntu umwe (pour plus de 2 mandats), ariko kuba muri opposition ntibitaanga uburenganzira bwo kudahanirwa amakosa... Si non, umugambwe ushoboye kugirira neza abanyagihugu, ntampamvu batowongera igihe c’ubutegetsi biciye mu ma tora ya bose kandi meeza.

@ ROSE HAKIZI MANA : Leka kuba "NI IRYO" tuuzi bike kumpfu z’abo ba presidents wadondaguye : siko bose bari ababisha... Ah’ubwo, erekana ivyiza umaze gukora, abandi bakwigireko, ube rurangiranwa mu Barundi (cane-cane bariya bato-bato, ubona ko aribo bagira amajwi menshi mu matora). Ntankeka abenegihugu bazoca bagukuunda, bagushikane k’ubutegetsi. Ariko, opposition niyagumana ako karimi k’ishavu gusa, katagira ivyiza kerekana mu gihugu hagati, ntakundi hazoca hama iryo shavu (naryo ribaye umurengera rizosaza benshi !)



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 25 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays,(popularité : 2 %)

Les Français de Bujumbura ont fêté leur Fête Nationale ce samedi ,(popularité : 2 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 2 %)

Le BNUB change de patron,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Gestion des partis politiques : L’opposition et le pouvoir se jettent le tort ,(popularité : 2 %)