Attaque armée chez Sindimwo : Tatien Sibomaana écouté par la police




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 10 avril 2014  à 21 : 09 : 48
a

Tatien Sibomana a été entendu par le bureau spécial de recherche ce jeudi. Il est présumé coupable de complicité dans l’attentat qui a eu lieu à l’appartement de Gaston Sindimwo le mois passé. Il est rentré chez lui après avoir été auditionné et reviendra lundi de la semaine prochaine au le bureau spécial de recherche pour la même affaire.

Vers 9 du matin de ce jeudi, Tatien Sibomana avait répondu à la convocation de l’officier du ministère. Habillé en costume de couleur grise, le porte parole de l’Uprona (aile non reconnu par le ministre de l’intérieur) a été auditionné à propos de son probable rôle dans la tentative d’attaque chez Gaston Sindimwo au mois de Mars 2014, le secrétaire général de l’aile de l’Uprona reconnue par le pouvoir.

Me Lambert Sabimana , avocat de Tatien Sibomana a indiqué que l’officier de police judiciaire lui a demandé à clarifier davantage les propos qu’il a tenus sur les médias ces derniers jours à travers lesquels il a qualifié de montage l’attaque qui a eu lieu chez ce membre de l’Uprona proche de Concilie Nibigira.

Tatien Sibomana de sa part a primordialement cherché à savoir s’il y aurait un rapport de cause à effet entre son implication supposée dans l’attaque et les propos qu’il aurait tenus ces derniers jours sur les médias.

De la part de Me Lambert Sabimana cette convocation qui, d’ailleurs n’est pas la première, est liée à des mobiles plutôt politiques.

Vers 12 heures, Tatien Sibomana est rentré chez lui. Il reviendra ce lundi au Bureau spécial de recherche. Cette convocation a été délivrée contre Tatien Sibomana pendant que le procès contre trois jeunes membres de l’Uprona se déroulait au parquet de la Mairie de Bujumbura.

Deux parmi trois ces jeunes ont été conduits à la prison centrale de Mpimba après 16 jours d’incarcérations au Bureau spécial de recherche.

L’avocat de ces deux jeunes avait indiqué qu’elles sont victimes d’avoir refusé de collaborer avec Concilie Nibigira reconnu aujourd’hui par le ministère de l’intérieur à la tête de l’Uprona.

Dans une interview qu’il avait accordée aux médias ces derniers jours, Tatien Sibomana avait souligné que l’attaque chez Gaston Sindimwo était un montage qui visait uniquement à arrêter certains députés de l’Uprona notamment Bernard Busokoza, Charles Nditije et d’autres qui, jusqu’alors refusent de collaborer avec Concilie Nibigira à la tête de l’Uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

497 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Vyankamvuga Silas vyankas@yahoo.fr   ce  vendredi 11 avril 2014   à 17 : 55 : 25

Tatien Sibomana écouté par la police

Abaporona muri amanyama n’akaro kenshi .
Gushika ubu ntimurigera mubona ko ibintu vyahindutse !
Reka babakomeshe .
Charles Nditije nawe nyene narindire aho aguma avuga amajambo aturira , amaherezo yiwe ni nk’aya Mukasi Charles mazina yiwe . Azoruhukira mu mahanga ataco ahakora .
Ni mutekereze mwabaporona ico gihugu ntimugisambure mureke kuguma mukokeza ubwo ni mwebwe nyene mugitungiyemwo amatungo menshi . Ugutwi kw’impene kwaranse kwumva kwumvira mu nkono gutetswe !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 6 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

Les communes de la Mairie seront Muha, Mukaza et…mais ,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 3 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Politique : « Tout a été bien », dit l’ombudsman burundais,(popularité : 3 %)

‘’L’école fondamentale commence au début de l’année scolaire’’ ,(popularité : 3 %)

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre,(popularité : 3 %)