Concilie Nibigira : l’Uprona est sur les rails




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 16 avril 2014  à 10 : 49 : 44
a

Après environ 2 mois d’échauffourées internes qu’a connues le Parti UPRONA, Concilie Nibiriga se dit fière des réalisations accomplies dans le redressement du parti à travers ce qu’elle qualifie de plan de sauvetage du parti des Badasigana.

Dans une conférence de presse tenue ce mardi pour faire le point sur l’état d’avancement de son parti, ainsi que sa position sur les questions sensibles de l’heure, Concilie Nibigira, Vice-présidente et représentante légale de l’Union pour le Progrès National, a indiqué que le bateau Uprona a failli couler, à la suite des décisions judiciaires intervenues consécutivement aux procès intentés par certains Badasigana contre les organes du parti et à la suite des décisions « quelques peu irréfléchies » de l’ancien président du parti Charles Nditije, après le limogeage de l’ex-Premier Vice Président Bernard Busokoza, et surtout selon toujours Mme Nibigira, la décision des ministres upronistes de quitter le gouvernement.

« Depuis que nous avons pris les choses en mains, la priorité a été de remettre l’Urpona dans les institutions de la République. Ceci était très important parce que c’était le seul gage pour notre parti de faire entendre sa voix sur l’échiquier national et de donner sa contribution pour garantir le présent et l’avenir de la nation », a-t-elle souligné.

Elle a fait savoir que sa deuxième préoccupation est de remettre son parti sur les rails, aussi bien au niveau de la permanence du parti qu’au niveau des organes, tâche qui se poursuit et qui culminera par la mise en place des organes définitifs, à l’issue d’un congrès national qui sera organisé en temps utiles.

« D’ores et déjà, le bureau exécutif se réunit régulièrement et les militants sont entrain de s’organiser au niveau des provinces pour reprendre le travail d’animation du parti » a précisé Mme Nibigira.

Concernant le projet de code électoral, elle a fait savoir que l’Uprona reste attaché aux conclusions convenues lors de la réunion de Kayanza en 2013, pour tout ce qui est conforme à la constitution du 18 mars 2005.

Pour ce qui est de la distribution des armes à feu et de la préparation d’un génocide qui se parle, Concilie Nibigira appelle à la responsabilité de tous les partenaires face à ces questions.

Tout en précisant qu’elle n’est ‘ni pour ni contre’ le récent rapport du Bureau des Nations Unies au Burundi, BNUB, faisant état d’une probable distribution d’armes, elle demande au gouvernement de veiller à la sécurité de tous et de sanctionner toute tentative qui serait de nature à raviver la haine ethnique, régionale, politique ou autre.

Elle invite le gouvernement à accélérer réellement le processus de désarmement volontaire et même forcé de la population civile. « Le parti Uprona demande au gouvernement d’assurer une protection spéciale des camps des déplacés pour couper l’herbe sous les pieds des spéculateurs qui voudraient semer la confusion dans le sillage de ces allégations en rapport avec le génocide », a-t-elle ajouté.

Concernant la grève des étudiants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale Supérieure, elle prône la suspension des mesures qui ont poussé les étudiants à suspendre les activités académiques. Mais selon elle, cette crise devrait être gérée à l’instar de tous les conflits sociaux, en mettant en avant le dialogue entre tous les partenaires concernés.

Concilie Nibigira invite les autres partis politiques à s’écarter d’une exploitation politicienne de cette question liée à la bourse, quitte plutôt à faire des propositions réalistes et constructives de nature à mettre fin à la crise entre le gouvernement et les étudiants.

Le parti Uprona reste toujours représenté par Concilie Nibigira comme Vice-présidente et représentante légale reconnue par le ministère de l’intérieur depuis l’éruption de la crise au sein de ce parti depuis janvier de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

833 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZI MANA   ce  mercredi 16 avril 2014   à 19 : 11 : 43

nagira mumumbarize ,avuze ko ari vice president du parti uprona none president du parti ninde, mbega araja ngaho ngo yaratoye inyishu, iyo atora inyishu ntibaba bari kubiri, kandi ntituba tubona abapolisi ku mugumya, navuge ko yarondeye ikibanza kandi mu gihe cndd fdd ikihangamye ico azoshaka nico azoronka uprona niyo itari imuzi, mugabo nayo ubu yamumenye kuko ikiti ntikigukora mu gisho kabiri, niyiraramire muriryo baba rya cndd fdd aheze areke kutubesha ngo harico yashoboye



Par mugenzi   ce  dimanche 4 mai 2014   à 15 : 54 : 36

Cette dame joue le rambo, est ce une burundaise ? C’est peut être une star hollywoodienne



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)