UB et ENS : L’appel à la cessation de la grève n’a pas été entendu




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 avril 2014  à 07 : 21 : 52
a

Les représentants des étudiants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale Supérieure demandent au président de la république de supprimer le décret loi portant réorganisation de l’octroie de la bourse d’étude et des stages avant d’appeler les étudiants à reprendre les auditoires.

Au cours d’une série d’interviews que ces étudiants ont accordées à la presse après une réunion sur la suite qu’ils devraient réserver à l’appel du président de la république qui les invite à regagner les auditoires le 21 de ce mois, ces étudiants disent qu’ils n’ont certes pas été satisfaits de la mesure de suppression de l’ordonnance ministérielle portant réorganisation de l’octroie de la bourse d’étude et des stages mais que le problème persiste encore.

Selon Epitace Ndayambaje, l’un des représentants de ces étudiants le décret présidentiel portant suppression de la bourse a été la boite de pandore de ce mouvement de grève. Cette loi devrait être préalablement supprimée avant les autres. Jusqu’alors ces étudiants n’entendent pas retourner dans les auditoires.

En partant de l’article que le président invite le ministre de tutelle à ré-analyser, ils estiment que seuls 2 milles étudiants peuvent voir une révision de leur revendication sur les 18 milles étudiants.

« Nous demandons aux étudiants de faire preuve de patience en attendant la suite qui sera réservée à notre requête envers le président de la république », a-t-il souligné.

Difficile de savoir la suite que le pouvoir de Bujumbura va réserver à cette réaction des étudiants à l’appel du président de la république qui les invite à reprendre les cours en exigeant en même temps au ministre de tutelle d’annuler la décision relative à la suppression progressive de la bourse et au renvoi des représentants de la communauté universitaire.

Si une fois leur position reste telle, les cours académiques auront été paralysés pendant plus de 45 jours à l’Université du Burundi et à l’Ecole Normale Supérieure.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par KAMI   ce  vendredi 18 avril 2014   à 09 : 50 : 13

Niba réellement barondera bourse bakaba bayihawe na Président,ce que nous tous on souhaitait ;que réclament-ils encore ?Ivyo basaba vyarumvikana ariko rero aho bigeze,umuntu aravyeaho bigeze yokwibaza ko abo banyeshure bafise iyindi ntumbero.Kandi bamenye ko iyo nyifato nabo nyene idaheza ngo ibahe iteka kuko intambara bagwana ntiba igitegeretse.
Dusavye abavyeyi bahimirize abana babo baje kwiga kuko nico gikorwa bajejwe.



Par jewe   ce  vendredi 18 avril 2014   à 12 : 57 : 50

mbega @KAMA, none president yanuye ordonance ntakureho decret wumva yagize iki ? erega decret isumba ordonance kandi itabaye annulee abivuze kumunwa ntaba abahaye iyo bourse !!!



Par mwenengwe07   ce  vendredi 18 avril 2014   à 15 : 23 : 32

Aya ma greve ya minsi yose aterwa na vyinshi :
1- Ubukene (intellectuelle et economique) bwuugarije igihugu ;
2- Igihugu kitagendera kumategeko = kidahasha ababisha ;
3- Opposition ibura imigambi igaca ikoresha urwaruka ;
4- Abanyeshure batiyumviira kugiti cabo...



Par Vyankamvuga Silas   ce  mardi 22 avril 2014   à 15 : 57 : 44

UB et ENS : l’appel à la cessation de la grève n’a pas été entendu .
Iyo Reta ni ikure ico kibazo c’abanyeshure mu nzira .
Nkurunziza ko yabonye ko bikenewe kandi siwe gusa nta n’umwe atabona ko bikwiye ko abo banyeshure baronswa ivyo basaba ; nabibaronse atari aho naho , ndabamenyesheje ko abo banyeshure nyene aribo bazotuma CNDD-FDD itsindwa mu matora yo mu 2015 . Bazoca bakorana na opposition kandi ubwenge barabufise na bwinshi ivyo kwiba amatora bazobirwanya ntibizokunda . Tureke rero ivyo bigugu vy’aba DD bibandanye biguguta bize vyibonereko .



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 11 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 9 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 9 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 9 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 9 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 7 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 7 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 7 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 7 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 7 %)