La sécurité de Me Dieudonné Bashirahishize en danger




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 18 avril 2014  à 10 : 08 : 49
a

Me Dieudonné Bashirahishize, ancien président de l’Association des Etudiants de Rumuri, ASSER, est dans une localité tenue secrète depuis ce jeudi selon ses proches.

Il serait poursuivi par certains responsables des services de sécurité en occurrence le Service National des Renseignements depuis que les étudiants de l’Université du Burundi aient refusé de participer aux réinscriptions comme l’avait souhaité le ministre Joseph Butore, selon ces propos.

Contacté par téléphone, Me Dieudonné Bashirahishize a indiqué à la presse qu’il a vu lui-même un homme écrire le numéro de son véhicule. Il ajoute avoir reçu aussi un appel téléphonique d’un agent du service national des renseignements qui lui demandait comment ils peuvent se rencontrer pour discuter du problème de l’Université du Burundi.

« Ce jeudi vers 21 heures, heures de Bujumbura un policier armé de fusil est arrivé à mon domicile et a contraint le veilleur d’indiquer qui est le chef de ménage » a-t-il souligné.

Ses sources soulignent que l’élimination physique de Me Dieudonné Bashirahishize aurait été envisagée parce que celui-ci a été en tête dans la rédaction des communiqués de presse que les représentants des étudiants avaient rendu public en s’insurgeant contre la loi portant réorganisation de l’octroie de la bourse d’étude et des stages.

Me Dieudonné Bashirahishize a indiqué aussi qu’à travers ces accusations qu’il qualifie de ‘’ sans fondements ‘’ s’ajoutent aussi les dossiers judiciaires des personnes pour lesquels il sert d’avocat. Il selon Me Dieudonné Bashirahishize des dossiers des membres du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement, un des partis politiques de l’opposition au Burundi. Il s’agit aussi des dossiers des candidats qui n’ont pas été retenus comme assistants ou maitres assistants à l’Université du Burundi mais qui estiment qu’ils remplissent les conditions exigées pour être retenues.

Pour Me Dieudonné Bashirahishize, l’appartenance au MSD dont ces gens qui en veulent à sa vie est dépourvue de tout fondement. « Je suis avocat des membres du MSD comme quelqu’un d’autre pouvait traiter ce dossier » a-t-il souligné.

Quant aux affaires ayant trait à la grève des étudiants, l’ancien président de l’Association des Etudiants de Rumuri dit qu’il ne connait même pas aujourd’hui les étudiants qui représentent les autres au sein de cette institution.

« Tout ce que j’aurais dit dans les médias à propos de la persistance de la grève, je l’ai dit comme tout autre citoyen » a-t-il dit.

Me Dieudonné Bashirahishize est surtout connu pour avoir dirigé avec brio l’ancienne association de l’université du Burundi, ASSER. Après ses études à l’Université du Burundi, il a embrassé la carrière d’avocat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2429 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZI MANA   ce  vendredi 18 avril 2014   à 12 : 20 : 29

intererano nimwe kurabo bose bariko baratotezwa n ubwo butegetsi bwa cndd fdd, baronse ubutware batabukwiye kuko iyo baba baburonse mu kuri, baba babukoresha neza, none ehe ni ba barata baratora ehe ntu ,wari bwabone uwanka uriko aramufasha akarorero ni onu ,ni mugumye umutima iryo totezwa rizohera, kandi ukuri kuzotsinda, turindire kuko ibuye riserutse ntiriba ricshe isuka



Par mwenegihugu   ce  vendredi 18 avril 2014   à 15 : 00 : 55

Umuntu umwe gusa siwe yari akwiriye gukurikiranwa ngo ni uko abanyeshure ibihuumbi bagumutse ! Ego arakwiriye kwisiguura, ariko bakwiriye kurabira n’ahandi : fata abamufasha (abamuha amahera, icuumbi, impanuuro...). Hanyuma, vyiza ni ukwuumvisha abanyeshure ko baheendwa. Ibi vyokorerwa mu ma communes/zones : uyo Dieudonne (co kimwe n’abandi babasuka) ntibazobabeshaho muri kazoza... Umuntu umwe-umwe wese afise ubuzima bwiwe. No kwiyumviira ni tube tubikora independamment.



Par K.I.M.   ce  vendredi 18 avril 2014   à 15 : 52 : 36

Tubwire imyaka yatwariyemo ASSER ! Umengo yatwawe nabenshi ariko sinumva igituma uyu umwe ariwe atera ingorane. Niba bamurenganya nawe nagerageze abitwarire



Par   ce  vendredi 18 avril 2014   à 19 : 02 : 45

Uwo mu avocat ni bamureke.Uwo mwenegihugu nawe yavuze ko bazotwumvisha ko duhendwa babicishije kuma communes,eka n’ahandi,ka munyeshure,arambwira ko nzoja kuba iwe antunge,angaburire,anyigishe nibantwara bourse kubera complement imwe gusa,nzoca nja kwiga nongere ntahuze n’abandi ko bahenzwe.Ewe data weeeeee !



Par Tubivuge   ce  samedi 19 avril 2014   à 12 : 42 : 12

Ni bamureke yikorere umwuga wiwe mu mahoro abo s’ibitazi barakuze barazi ico bakora.
Nimba ababuza ar’umwe, nabo ni benshi ni babumvishe babagarukane.
Uti pfa mwipfane !



Par Paul H.   ce  samedi 19 avril 2014   à 17 : 16 : 07

L’opinion tant nationale qu’internationale devraient soutenir nos avocats face à la tyrannie de notre gouvernement. Ce jeune avocat est parmi les membres les plus compétents, vu les dossiers qu’il a déjà défendus, et ceux qu’il a en main ! Il ne faudrait pas qu’il quitte le pays, car on a même besoin d’autres comme lui ! Si la police nationale ne peut plus sécuriser nos avocats afin qu’il ait le minimum de ceux qui prônent l’équité des sans voix, l’on devrait plutôt demander une protection des forces internationales comme ce fut le cas du moment des accords d’Arusha où les anciens rebelles n’avaient pas confiance en la gendarmerie et l’armée nationales ! Courage nos chers avocats, et prenez, surtout, soins de dénoncer toute menace qui pèse sur vous afin de limiter le nombre des victimes de cette injustice qui a d’ailleurs pris d’autres cerveaux dont Ernest Manirumva !



Par ndarusanze   ce  samedi 19 avril 2014   à 19 : 47 : 42

Nta nabi nipfuriza uyo mugabo ariko ndibuka uko ASSER ata "muhutu" yigez ayitwara abo bagabo bakir muri Kaminuza cokimwe n’aband ntavugiy amazina ng’aha. N’ah hajamw candidature y’umuhutu, mwaca mumuremera ibibi atakoze mpaka candidature yiwe igafutwa. Me Dieudonné ninaba mbeshe, uce umpinyuza. N’amazina yose noyakubwira. Gira amahoro.



Par ntwari   ce  samedi 19 avril 2014   à 20 : 03 : 36

Ndibaza kwafise uburenganzira bwukuvuga nukuvugira abarenganijwe. Nibareke gukwirikirana abavugira abandi bakwirikirane abirirwa bariba itunga ry’Igihugu.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 5 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 4 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 2 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 2 %)

L’absence de dos d’ânes sur la route est aussi source d’accident ,(popularité : 2 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 2 %)

Des morts et des disparus dans un glissement au sud de Bujumbura,(popularité : 2 %)