3 journalistes menacés au Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 21 avril 2014  à 07 : 02 : 51
a

Alors que 2 journalistes correspondants des médias privés sont appelés à comparaitre au parquet de Bubanza à propos de leurs reportages autour d’une probable distribution d’armes aux jeunes du parti au pouvoir par le CNDD-FDD ce lundi, le président du syndicat Union Burundaise des Journalistes déplorent la séquestration dirigée contre 3 journalistes correspondants à travers le pays.

Au cours d’une conférence de presse que le président de l’Union Burundaise des Journalistes Alexandre Niyungeko a animée ce samedi, il a qualifié d’illogique le fait que le journaliste correspondant de la Radio Privée Bonesha Fm , Alexis Nibasumba en province de Bururi, Eloge Niyonzima, journaliste correspondant de la Radio Privée Radio Publique Africaine à Bubanza et Alexis Nkeshimana journaliste correspondant de la radio privée Bonesha Fm à Bubanza, soient poursuivis pour avoir fait des reportages autour de la probable distribution d’armes aux jeunes du parti au pouvoir.

Pour lui, l’information ne contenait aucune imperfection d’ordre technique. Selon lui, les reportages qu’ils ont faits reflétaient les points de vue de la population autour de ce sujet qui faisait là une de l’actualité. « Peut-on être blâmé pour cela ? », a-t-il laissé entendre.

Il a demandé au parquet de Bubanza à s’acquitter convenablement de son rôle en disant le droit ce lundi lorsque ces journalistes de Bubanza comparaitront. "Nous ne demandons pas plus : que le parquet dise le droit tout simplement" a-t-il ajouté.

Alexandre Niyungeko a estimé que la comparution en justice est synonyme d’atteinte à la liberté de la presse et il a en profité pour demander au Conseil National de la Communication de s’acquitter de son rôle de régulation de la presse au Burundi sans user de deux poids deux mesures.

Cette sortie médiatique du président de l’UBJ a lieu au moment où le journaliste Alexis Nibasumba se trouve dans une localité tenue secrète depuis ce lundi. En cause, il a comme pour les deux premiers, fait un reportage à propos d’une probable distribution d’armes à l’endroit des Imbonerakure la semaine écoulée.

Jusqu’alors le pouvoir de Bujumbura s’inscrit en faux contre cette probable distribution d’armes et juge qu’une enquête en la matière n’est pas nécessaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

615 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 29 %)

Le calme semble être revenu à la prison centrale de Gitega,(popularité : 6 %)

De la perpétuité requise pour les présumés putschistes ,(popularité : 5 %)

Près de 100 jours d’incarcération de Mbonimpa, les messages de soutient tombent,(popularité : 4 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 4 %)

Journée mondiale de la liberté de la presse : Une célébration sur fond d’inquiétude ,(popularité : 4 %)

Les prisons centrales enregistrent des effectifs pléthoriques de détenus ,(popularité : 4 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 4 %)

Le Parquet Général de la République gèle d’autres comptes bancaires,(popularité : 3 %)

Bubanza : Vingt ans de prison ferme pour Nyabenda Boniface qui a tué son frère,(popularité : 3 %)