La division serait une des pistes de solution à la crise de l’UB et de l’ENS




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 22 avril 2014  à 07 : 14 : 41
a

L’appel lancé par deux des représentants des étudiants de l’Université du Burundi et de l’ENS à la reprise des cours n’a pas été suivi par les étudiants ce lundi. Les délégués indiquent que l’appel lancé par les deux représentants n’a pas fait objet de consensus.

En faisant le tour des campus ce lundi, nous avons constaté que l’appel à la reprise des cours a été boycotté. A l’Ecole Normale Supérieure, les professeurs titulaires des cours étaient en train de se parler vers 10 heures juste pour tuer le temps. Cette scène était la même au campus Mutanga et à l’Institut Pédagogique Appliqué où à l’instar de l’ENS les horaires des cours avaient été affichés comme attendus.

Comme le disent certains des délégués, la division serait devenue une des pistes pour contraire les étudiants à reprendre les cours. Ce lundi, certains des délégués ont dit que l’un d’entre eux, qui a d’ailleurs appelé les étudiants à reprendre les cours, aurait été intimidé ou corrompu pour les appeler à reprendre les cours.

Pour le moment certains de ces délégués interpellent les autorités de l’enseignement supérieur à engager des négociations avec les étudiants avant le début des cours dans les universités.

Selon eux, leurs revendications restent d’actualité puisque plus de 12 milles risquent de perdre certains des avantages de ceux qui font l’enseignement supérieur à cause des mesures contenues dans cette nouvelle loi régissant l’enseignement supérieur.

Rebondissement. Dans une conférence de presse que ces deux jeunes étudiants ont animée ce lundi dans l’après midi, ils indiquent qu’ils ont choisi de faire des négociations en attendant que les questions trouvent une issue.

Pour le moment plus de 40 jours vont bientôt s’ écouler sans que les étudiants suivent les cours. Même l’appel du président de la république qui les invitait à reprendre les cours sans tarder aura été sans effets.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

316 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Thoto   ce  mardi 22 avril 2014   à 11 : 17 : 00

Aho basha ni mufatane munda nka babanyeshure bibuta kanatsinda ishure ntirigira ubwoko kandi hakora munda.Ntibibagire ko naho hoba harimwo imbonera kure muri mwebwe , ari imbonera kure zizi ico zirondera zimcabwenge. Komerera



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les pays les plus éxposés à la faim ,(popularité : 3 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 3 %)