Le sort de 2 jeunes membres de l’Uprona devrait être connu en 48 heures




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 24 avril 2014  à 08 : 01 : 49
a

Deux jeunes membres de l’Uprona présumés accusés d’avoir attaqué le ménage de Gaston Sindimwo ont été entendus par la chambre de conseil du Tribunal de Grande Instance de Bujumbura ce mercredi. Le siège avait 48 heures pour donner suite à cette audition qui a duré près de 3 heures.

Ces membres de la Jeunesse Révolutionnaire de Rwagasore sont arrivés vers 10 heures devant le Tribunal de Grande Instance de Bujumbura ce mercredi. Habillés en tenus de détenus, ces deux jeunes n’avaient pas visiblement peur.

Après cette séance, Me Bienvenue Niyongabo, l’avocat de ces deux jeunes membres de l’Uprona proches à l’aile de Charles Nditije, il a parlé de son espoir de voir dans tous les cas ses clients être enfin libres.

Me Bienvenue Niyongabo a indiqué à la presse que, jusqu’à présent, les arguments avancés par Gaston Sindimwo comme quoi ces deux jeunes auraient attaqué son appartement le 16 mars de cette année au quartier Nyakabiga sont fallacieux.

Selon Me Bienvenue Niyongabo, Gaston Sindimwo indique qu’il a en personne vu Lionel Ninteretse et Fabrice Shurweryimana lors de cette attaque mais n’a pas de preuve tangibles jusqu’à présent. Selon lui, cet homme n’a qu’à le prouver à l’aide des photos ou sur base d’autres moyens palpables.

De la part de Me Bienvenue Niyongabo la justice dira le droit ces deux derniers jours, soit en 48 heures plus exactement.

Depuis que cette attaque a eu lieu chez Gaston Sindimwo, près d’une dizaine de gens auraient été approchés pour témoigner à charge contre ces deux jeunes membres de l’Uprona. Certains des jeunes de l’Uprona dont le secrétaire national de la JRR en Mairie de Bujumbura ont d’ailleurs pris le chemin de l’exil à cause des menaces qu’ils encouraient suite à ce dossier, véritable feuilleton au sein des ailes de l’Uprona.

Les regards qui diffèrent autour de la réunification de l’Uprona seraient à la base de ce feuilleton Uprona. La réunification dans tous les cas se cherche encore à l’Uprona .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

555 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par weah mzalendo   ce  jeudi 24 avril 2014   à 20 : 15 : 29

Oui, c’est vrai la réunification se cherche mais en même temps "le cheval de troie" est toujours présent avec un support gouvernemental sous couvert de la gestion des partis politiques. Ce phénomène règnera tant que le régime n’a autre que de faire la chasse aux aspirants de son pouvoir. Le gouvernement de Bujumbura n’a d’autres choix que de miser sur cette manière de conserver le pouvoir après une dizaine d’années d’accusation de mauvaise gouvernance. De toutes les facons, le parti de Rwagasore peut faire des essais de se reconstruire car la politique n’est que l’unique guerre où l’on meure plusieurs fois



Par ROSE HAKIZI MANA   ce  dimanche 27 avril 2014   à 15 : 51 : 10

nta ntwaro dufise ,uravye abo bashirimbere ngo babafashe uca ubona ko ivy iterambere biri kure nku kwezi,abandi iyo ushaka ugufasha uzana incabwenge ntuzana umuryi canke umusezi, ehe akarorero ni concilie,bazombanza na gaston, mbega ho uwo gaston ngo yicura abamwica,mbega bomwica kuko ari iki, canke bomwica ngo uburundi boronke iki, canke bubure iki, iyo importance yiha niyiki, abo bana nibabakure muruwo munyororo nawe gaston abe arasega



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 4 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)