Floresta - Burundi : Une ONG pour mieux éduquer la population à lutter contre la faim




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 29 avril 2014  à 07 : 28 : 16
a

La population de la province de Rutana salue l’implication dans la lutte contre la famine de Floresta – Burundi, une ONG locale œuvrant principalement dans la production des cultures qui font vivre la plupart des ménages au Burundi comme le manioc.

"Il vaut mieux vaut apprendre à quelqu’un comment pêcher que de lui donner un poisson’’, disent les chinois, voilà un proverbe que cette ONG semble vivre au Burundi dans cette province de Rutana selon la population.

Active depuis 2008 dans la province de Rutana , Floresta – Burundi, apprend en général à la population burundaise la façon dont elle doit cultiver de manière moderne pour lutter contre la faim notamment sur base des cultures qui font vivre beaucoup de ménages au Burundi à l’instar du manioc, de la banane et des pommes de terres.

En commune de Bukemba une machine a été installée pour transformer les maniocs en farine. Selon les propos des habitants de Bukemba, cette ONG a mis sa disposition des maniocs qui luttent contre la mosaïque gratuitement. Elle organise depuis 2008 cette population grâce aux ingénieurs agronomes qui ont été dépêchés dans cette province pour développer essentiellement la culture du manioc et la pomme de terre.

Pendant la récolte, la population amène les maniocs le long de la route où des véhicules passent pour les récupérer. Ces maniocs sont lavés par cette machine qui, directement les transforme en farine.

Ces cultivateurs apprécient le fait qu’ils ne perdent plus de temps pour sécher le manioc puisque cette machine le fait directement.

Elle apprécie aussi le fait que cette ONG leur cherche du marché pour faire écouler leurs produits. « Nous produisons au moins 3 tonnes de farine de manioc par semaine depuis 6 mois », a souligné Jean Claude Ndayikeza, l’agronome sur place à Bukemba.

Jean de Dieu Niyonkuru , le conseiller socio-économique en province de Rutana estime qu’il serait mieux que cette ONG serve d’exemple à bien d’autres œuvrant dans cette province.

Floresta – Burundi se trouve dans 5 provinces du pays à savoir Bururi, Rutana, Makamba, Bujumbura et Bubanza . Outre la culture de manioc, elle participe dans la lutte contre la fin avec la production de la pomme de terre et de la banane. Son œuvre est celle d’éduquer la population selon Jean de Dieu Niyonkuru.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

353 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Les personnes vivant avec le handicap demandent le respect de leur droit pour une autonomie effective,(popularité : 3 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 3 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 3 %)

Kirundo : La famine encore une fois à la porte ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !,(popularité : 3 %)

Droits de l’homme : Nouvelle contribution au nom de « solidarité locale » !,(popularité : 3 %)

Avenue de l’amitié et de la mission, enfin réhabilitées ,(popularité : 3 %)