Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


Le 1èr Mai : Pierre Nkurunziza met en garde ‘’ceux qui prêchent la division’’




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 2 mai 2014  à 09 : 38 : 10
a

Le président de la république a souligné que la constitution de la république de 2005 sera aussi d’usage lors des élections prévues en 2015 même si certains de ses articles ne concordent pas avec le contexte politique actuel.

Dans son discours à la nation pour la célébration de la fête des travailleurs, Pierre Nkurunziza estime que certains des articles qui ne répondent pas au contexte politique actuel seront révisés après les élections prévues en 2015. Selon lui, les élections prévues 2015 seront transparentes et équilibrées même si les mauvaises langues ne l’entendent pas ainsi.

Il a dit que les propagateurs de la haine et de la division seront combattus avec les dernières énergies. « Le gouvernement a fait de la recherche de la paix et de la tranquillité son cheval de bataille », a-t-il souligné par rapport à la question d’une probable distribution d’armes aux jeunes du parti au pouvoir en rappelant avoir encore une fois dit cela aux ambassadeurs accrédités à Bujumbura.

Sans toutefois les nommer, il a mis en garde tous ceux qui sèment la zizanie à travers le pays à l’aide des écrits ou discours à se garder de le faire à défaut de quoi les conséquences leurs seront fâcheuses.

Dans son discours, Pierre Nkurunziza n’a pas oublier la questions des étudiants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale Supérieure (ENS).

Il a interpelé le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à appeler les étudiants aujourd’hui en grève à la reprise des cours afin que les revendications en cours se négocient en attendant qu’ils soient dans les auditoires. Le président de la république Pierre Nkurunziza estime que les difficultés qui se posent au sein de l’Ecole Normale Supérieure et à l’Université du Burundi ne devraient pas pousser les étudiants à rester chez eux car tout n’est pas parfait en ce monde.

Par rapport à la question du chômage, Pierre Nkurunziza a indiqué que d’ici peu le gouvernement envisage un projet de politique nationale de l’emploi à partir duquel il compte faire des enquêtes sur l’état des lieux de l’emploi au Burundi. Il a demandé à la jeunesse en particulier à se regrouper en associations et créer des projets de développement que le gouvernement et les bailleurs pourront soutenir.

Le gouvernement prévoit selon toujours Pierre Nkurunziza mettre en place des cartes de mutualité pour donner l’accès aux soins de santé à la population Burundaise.

Le président de la république a célébré cette fête en province de Gitega parce que selon le chef de l’Etat ladite province connait beaucoup de réalisations dans les communautaires plus que d’autres à travers le pays. A-t-il prouvé cela chiffre à l’appui ? Visiblement non.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

439 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Twubahane   ce  samedi 3 mai 2014   à 04 : 18 : 50

Gukora vyiza, bishikira bose, biruta kuvuga menshi ! Ego hariho ivyaranguwe ariko impinga iracari ndende. Iterambere ry’igihugu ritangurira mu muryango. Hafashwa uwifashije : abanyagihugu natwebwe nyene hariho vyinshi twokwishoborera tutarindiriye gouvernement. Lero vyiza ni gukura amaboko mumpuzu, twime amatwi abanye-politike basamaza, tube abatwekamutwe, tuje tugerageza kwironderera inyishu z’ibibazo dufise. Kandi tuje twubahuka kubaza abandi batwereke uko twokora...



Par ROSE HAKIZI MANA   ce  mercredi 7 mai 2014   à 00 : 10 : 47

NIMUTUBARIZE IKITUMA NKURUNZIZA AVUGA IJAMBO RY ITERABWOBA MBEGA ASHAKA ABARUNDI BAMUPFUKAMIRE EREGA NAMENYE KO ATARI IMANA, YAJE KU BUTEGETSI NGO AKORERE ABARUNDI ,NTIYIBAZE KO YAJE KU BUTEGETSI NGO BAMUSENGE ,UMUTWARE MWIZA BARAMWUBAHA MUGABO IYO AKOR IKIBI NTA GACIRO ABA AGIFISE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message