1e Mai : Le Syndicat CONAPES n’a pas célébré.




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 2 mai 2014  à 10 : 41 : 24
a

Le Conseil National du Personnel de l’Enseignement Secondaire n’a pas participé aux festivités du 1er Mai marquant la fête du travail. Le président de cette organisation fait savoir que c’est un signe de mécontentement.

« Les enseignants sont mécontents. Ils le sont parce qu’ils sont considérés comme des fonctionnaires de second ordre » ; a précise Emmanuel Mashandari, président du CONAPES.

Il déplore qu’on observe des augmentations salariales dans certains secteurs alors que le gouvernement ne veut pas entendre leurs doléances. Il rappelle qu’à un certain moment un pas satisfaisant de dialogue avait été réalisé.

« On est abouti à un scenario consensuel à présenter au gouvernement pour analyse et adoption, malheureusement on constate qu’il a été mis dans les oubliettes », selon ce syndicaliste.

Emmanuel Mashandari souligne que ce travail était rassurant en premier temps. Il venait corriger une proposition faite par un consultant international en politique salariale.

La ministre de la fonction publique avait été satisfaite du travail mené par la commission mixte, mise en place par la même autorité, pour corriger les lacunes relevées dans le rapport du consultant cité. « …..curieusement le 24 mai 2013 après signature ce scenario a été mis dans les oubliettes, jusqu’aujourd’hui on n’a pas eu de réponse », a-t-il ajouté.

Cela est un signe que le gouvernement ne veut pas répondre aux doléances des enseignants selon Mashandari. Il souligne que c’est le motif qui les a pousser à ne pas participer aux cérémonies officielles de la fête du travail contrairement aux années précédentes.

« Pourquoi aller nous exposer sur ce soleil accablant devant ces autorités qui ne veulent pas nous écouter ? » s’est-il interrogé.

Le président du Conapes dit que cela devrait être un signe d’interpellation à l’endroit du gouvernement pour qu’il y ait un dialogue franc qui puisse aboutir à un consensus à mettre en application. Il fait savoir qu’il ne s’agit pas d’un simple boycott des festivités mais aussi d’un clin d’œil aux concernés, et que d’autres mesures pourront être prises le moment venu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

260 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Vyankamvuga Silas   ce  dimanche 4 mai 2014   à 07 : 06 : 21

1er Mai :Le syndicat CONAPES n’a pas célébré
Ewe sha Muhungu wa Mashandari bagushinze amananiza .
Ikibazo c’abarimu carananiranye mu Burundi .
Abagiye barategeka Uburundi ntibigeze bitaho na rimwe abigisha kandi aribo soko ry’ubumenyi bwose . Eka n’ubu ntibariko kandi ntibimirije kwitabwaho . Yezu Kristu aho yari ku musaraba yavuze ngo abarimu barakavumwa vyavuze umunyagihugu abarimu bari baheraniye amahera y’urwarwa yabagopeshe vyabananiye kumuriha kubera agashahara k’inticantikize bahembwa .
Courage ariko n’ako gashahara mugaya muragaba buca mukabura kuko abasahura igihugu nta mpuwe babafitiye .



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 10 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 9 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 9 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 9 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 8 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 8 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 8 %)