Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine




Par: Désiré Nimubona , vendredi 2 mai 2014  à 11 : 46 : 44
a

Les autorités belges auraient accepté d’annuler la décision du refoulement d’Alexis Sinduhije pour étudier minutieusement son cas, selon son Avocat Me Bernard Maingain joint par téléphone ce vendredi matin.

Bien que l’administration n’ait pas encore notifié cela au concerné, Maingain explique que l’administration a déjà répondu à la presse belge cette décision. Cependant, cette décision reste en vigueur pour une semaine, ajoute t-il.

Me Maingain, qui annonce tout de même que son client « se trouve actuellement dans un centre d’accueil réservé aux passagers en difficultés à l’aéroport de Zaventem » explique que Sinduhije « a un passeport et un visas valides ».

« Il a un visas de circuler dans toute l’Union (Européenne, Ndrl) pour trois ans et son passeport est aussi valide » explique son Avocat.

Mais selon lui, il serait victime d’un zèle de l’un des agents de l’immigration de cet aéroport, qui, dès la vue de Sinduhije a pris contact avec l’Ambassade du Burundi à Bruxelles, après « un interrogatoire séré ».

« Nous demandons la mise en liberté immédiate de notre client ainsi qu’une enquête approfondie concernant la procédure suivie afin de déterminer les responsabilités politiques, juridiques et administratives des personnes intervenues dans ce dossier » ; souligne son Avocat Bernard Maingain.

Si Sinduhije arrivait à être extradé, il serait renvoyé vers Nairobi, selon son avocat citant des lois en la matière.

Son avocat se refuse de commenter sur « la situation politique interne du Burundi actuellement » ajoutant aussi qu’aucun mandat d’arrêt qui serait émis contre son client par la justice burundaise n’a été signifié à son client jusqu’à présent.

Cependant la justice burundaise aurait émis un mandat bien sure contre Sinduhije, après les manifestations du 8 mars 2014 qui ont dégénéré et qui ont fait que près de 80 personnes membres de son partis soient arrêtées. Une vingtaine de ceux-ci seront condamnés à lourde peine de prison à perpétuité.

Le procureur général de la République Valentin Bagorikunda, cité par la Voix d’Amérique dit le contraire, sans faire plus de détails : " Il est recherché par la justice burundaise. Un mandat d’arrêt est émis contre lui".

Alexis Sinduhije venait d’atterrir à l’Aéroport International de Zaventem en provenance successivement de Nairobi (Kenya) et de Ndjamena au Tchad avec comme mission d’ « une visite en France ».

L’intéressé souhaitait aussi pénétrer sur le territoire Schengen via la Belgique pour un séjour qui se déroulera exclusivement en Italie et aux Pays-Bas.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1616 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par weah Mzalendo   ce  vendredi 2 mai 2014   à 14 : 49 : 25

Surtout pas son extradition vers le Burundi où la justice ne dit jamais le droit aux opposants. Tout le monde y compris les belges connait que cette justice au Burundi travaille dans les difficultés de son indépendance. Me Rufyikiri qui voulait chercher une amélioration a été radié du système juduciaire.La justice seule n’arrivera pas à récupérer son indépendance si un seul groupe politique la considère comme un pilier de son ancrage et expension. C’est vrai, Sinduhije n’est pas au dessus de la loi mais il ne doit pas être jugé en dehors de la loi.Cette loi n’existe pas encore au Burundi si c’est le politicien comme Sinduhije qui la commande. C’est une des origines de cette insurrection au Burundi derrière le blocage du terrain politique et la "Nyakurisation " des partis opposants.
Les actes du 08 mars avaient cet objectif d’empêcher Sinduhije et les autres de l’ADC -Ikibiri et Uprona de parasiter l’espace politique du parti au pouvoir. Il n’y aura pas autre moyen que forcer son opinion au public et à ses militants aussi longtemps que le terrain politique est pris de force par le parti au pouvoir.Ce qui est arrivé à Sinduhije et ses militants est prévisible aux autres partis, militants voire même des simples citoyens. Une pseudo-démocratie ou plutôt une dictature déguisée s’enrassine bel et bien dans le pays et le monde devrait comprendre que ces mandats ne visent que de faire taire celui qui n’est pas favorable à ce régime. Les imbonerakure font la chasse aux autres militants à l’intérieur du pays et SInduhije en connait plus lors de ses descentes. Il est le plus genant du pouvoir après son retour d’exile de 2010 et il lui faut une punition exemplaire comme un perturbateur et non un opposant et il doit rejoindre ses militants à Mpimba ou simplement disparaitre pour du bon. Tous les moyen sont bons pour se garder debout.



Par Cessez de polémiquer inutilement   ce  vendredi 2 mai 2014   à 15 : 09 : 25

Pour moi c’est un non événement !



Par   ce  vendredi 2 mai 2014   à 17 : 42 : 12

Mbebamuhora III kandi afise visas uyomu immigration tuzosaba akurwe



Par Rose HAKIZIMANA   ce  vendredi 2 mai 2014   à 23 : 11 : 57

la belgique ne devriait pas faire une chose et son contrere parce que la belgique est le parain du burundi elle est tout tout le temps au burundi dans le bonheur et dans le pire le cas du president du M S D Monsieursinduhije ALEXIS m etonne il est entre d etre rechercher par le agouvernement et que la Belgique par son ambassadeur au Burundi a suivie ce qui s est passee le 8/3/2014 a la Permenence du M S D ,et que le gouvernement au lieu de poursuivre les policiers qui ont tire sur la permanece il est entre de poursuivre un innocent comme Sinduhije l Ambassade de BELGIQUE a suivie comment la justice burundaise a emprisonne les 80 personne du parti M S D, nous regletons la rection de la BELGIQUE envers le President du M S D



Par Rose HAKIZIMANA   ce  samedi 3 mai 2014   à 01 : 42 : 22

NIBIHANURE BAREKE IYO NTUNGANE SINDUHIJE YIBANDANIRIZE URUGENDO MBEGA ABABILIGI KO NIBASHIKARA KUFATA MU MUGONGO ABICANYI NKUKO BIRIKO BARAFASHA IYO LETA ATAKINDI IKORA ATARI UKWICA N UKWIBA ,N UGUKORER IKIBI ABA YIHANURA KO NABO NYENE TUOBITWARIRA ,KANDI BARAZI KO NI DOSSIYE YA RWAGASORE TUTAYIBAGIYE, TURARINDIRIYE



Par Rose HAKIZIMANA   ce  samedi 3 mai 2014   à 01 : 44 : 03

NIBIHANURE BAREKE IYO NTUNGANE SINDUHIJE YIBANDANIRIZE URUGENDO MBEGA ABABILIGI KO NIBASHIKARA KUFATA MU MUGONGO ABICANYI NKUKO BIRIKO BARAFASHA IYO LETA ATAKINDI IKORA ATARI UKWICA N UKWIBA ,N UGUKORER IKIBI ABA YIHANURA KO NABO NYENE TUOBITWARIRA ,KANDI BARAZI KO NI DOSSIYE YA RWAGASORE TUTAYIBAGIYE, TURARINDIRIYE



Par Rose HAKIZIMANA   ce  samedi 3 mai 2014   à 01 : 54 : 07

NIBIHANURE BAREKE IYO NTUNGANE SINDUHIJE YIBANDANIRIZE URUGENDO MBEGA ABABILIGI KO NIBASHIKARA KUFATA N UKUBURAGIZA ABARUNDI BINTUNGANE BAGAFASHA INTWARO IKORIKIBI NKUKO BIRIKO BARAFASHA IYO LETA ATAKINDI IKORA ATARI UKUTOTEZA ABO BATAVUGA RUMWE ,N UGUKORER IKIBI ABA YIHANURA KO NABO NYENE TUZOBITWARIRA ,KANDI BARAZI KO NI DOSSIYE YA RWAGASORE TUTAYIBAGIYE, TURARINDIRIYE



Par Twubahane   ce  samedi 3 mai 2014   à 03 : 52 : 51

Kenshi narumvise ko umuntu acanye umuriro akwiriye kuwota. Lero, Sinduhije ni yemererwe ubutungane budahengamye, agarukanwe mu Burundi, aburanishwe. Abaye umwere yibandanirize ibikorwa canke ingendo, yagiriwe n’ivyaha na ho ahanwe hakurikijwe amategeko asanzwe ari mu gihugu. Gukora politike si bibi, ikibi ni ukwisamburirako igihugu. Ni tube twubahana twese, dukunde gukorera imiryangi n’ igihugu cacu neza. Aho honyene niho tuzotera imbere.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)