Kirundo : La famine encore une fois à la porte




Par: Désiré Nimubona , lundi 5 mai 2014  à 08 : 36 : 26
a

Plus de dix familles de la Commune de Busoni en Province de Kirundo ont fui leurs ménages suite à la famine qui s’annonce, selon certains habitants.

« Deux ans passent sans rien récolter » explique Laetitia qui vient d’arriver dans un centre religieux des sœurs de Calcutta du chef lieu de la province Kirundo au nord du Burundi pour y trouver refuge.

Mère des jumeaux qu’elle porte encore dans ses bras, elle révèle que son mari est parti au Rwanda depuis plusieurs mois pour trouver de quoi nourrir sa famille, mais n’est jamais revenu, d’où la décision de quitter son foyer pour se réfugier au chef-lieu de Kirundo où elle espère trouver des âmes charitables.

Craignant de mourir de faim, cette jeune femme, de même qu’une autre dizaine d’autres familles ont décidé de quitter les collines de Gasenyi et Camakara dans la commune de Busoni pour aller trouver refuge au chef lieu de la province « pour trouver quoi manger ».

L’administration de la commune Busoni à Kirundo citée par l’un des médias privés du Burundi, reconnait que les choses sont difficiles suite à un soleil accablant qui frappe certaines localités de la commune depuis près de deux ans.

Mais l’administration jette aussi le tort à certains de ces habitants qui, selon elle, ne veulent pas travailler et gagner correctement leur vie et préfèrent plutôt croiser les bras sans rien faire.

En 2005 la famine avait encore une fois frappé cette partie du nord du Burundi faisant des morts et des déplacés, fuyant surtout vers le Rwanda et la Tanzanie.

La famine qui avait éclaté dans les provinces de Kirundo et Muyinga en 2004-2005 avait fait près d’une trentaine de morts, selon l’Agence Irin News qui citait à l’époque, des sources bien informées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

431 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Renvoi des étudiants du campus Kiriri de l’Université du Burundi,(popularité : 4 %)

La Société civile réclame la libération de Faustin Ndikumana et la transparence dans les recrutements ,(popularité : 3 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 3 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 3 %)

Désiré Niyondiko n’est plus,(popularité : 3 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 3 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 3 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 3 %)

Les plus favoris seraient les femmes du CNDD-FDD ,(popularité : 3 %)