Kirundo : La famine encore une fois à la porte




Par: Désiré Nimubona , lundi 5 mai 2014  à 08 : 36 : 26
a

Plus de dix familles de la Commune de Busoni en Province de Kirundo ont fui leurs ménages suite à la famine qui s’annonce, selon certains habitants.

« Deux ans passent sans rien récolter » explique Laetitia qui vient d’arriver dans un centre religieux des sœurs de Calcutta du chef lieu de la province Kirundo au nord du Burundi pour y trouver refuge.

Mère des jumeaux qu’elle porte encore dans ses bras, elle révèle que son mari est parti au Rwanda depuis plusieurs mois pour trouver de quoi nourrir sa famille, mais n’est jamais revenu, d’où la décision de quitter son foyer pour se réfugier au chef-lieu de Kirundo où elle espère trouver des âmes charitables.

Craignant de mourir de faim, cette jeune femme, de même qu’une autre dizaine d’autres familles ont décidé de quitter les collines de Gasenyi et Camakara dans la commune de Busoni pour aller trouver refuge au chef lieu de la province « pour trouver quoi manger ».

L’administration de la commune Busoni à Kirundo citée par l’un des médias privés du Burundi, reconnait que les choses sont difficiles suite à un soleil accablant qui frappe certaines localités de la commune depuis près de deux ans.

Mais l’administration jette aussi le tort à certains de ces habitants qui, selon elle, ne veulent pas travailler et gagner correctement leur vie et préfèrent plutôt croiser les bras sans rien faire.

En 2005 la famine avait encore une fois frappé cette partie du nord du Burundi faisant des morts et des déplacés, fuyant surtout vers le Rwanda et la Tanzanie.

La famine qui avait éclaté dans les provinces de Kirundo et Muyinga en 2004-2005 avait fait près d’une trentaine de morts, selon l’Agence Irin News qui citait à l’époque, des sources bien informées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

422 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 70 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 23 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 3 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 3 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 3 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 3 %)