Les étudiants décident de regagner les auditoires.




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 6 mai 2014  à 17 : 14 : 18
a

L’assemblée générale des représentants des étudiants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale supérieure a proclamé ce mardi 05 mai, la suspension du mouvement de revendication qui avait débuté le 13 mars 2014.

Au cours d’une conférence de presse de ce mardi, ces étudiants ont salué les récentes mesures présidentielles d’annulation des deux ordonnances ministérielles : celle loi portant octroi de la bourse pour l’année académique 2013-2014 et celle portant renvoie de certains représentants des étudiants.

Ces étudiants estiment pourtant que les closes issues de l’assemblée générale des professeurs, tenue par le ministre de l’enseignement supérieure lundi dernier, puisse être mises en application pour que le dialogue ait lieu.

« Nous remercions le ministre d’avoir organisé cette réunion et lui demandons de veiller à la mise en application des clauses issues de cette réunion », a précisé Arsène Arakaza un des représentants des étudiants.

Dans le même sens les étudiants en appellent aux professeurs de suivre de près la mise en application des clauses qu’ils ont proposées.

Ils menacent de reprendre le même mouvement si d’autres mesures ne sont pas prises.

 : « …même si c’est ainsi, nous espérons que le Président de la République va revoir son décret portant réorganisation du système d’octroi de la bourse faute de quoi les étudiants pourront reprendre le mouvement de revendication », déclaration faite au cours de cette conférence de presse.

Concernant la programmation des examens, les étudiants demandent qu’ils puissent eux même le faire comme à l’accoutumé.

Quant aux frais de bourse des mois d’avril et de mai, ils demandent qu’ils soient virés sur leurs comptent pour qu’ils puissent se payer leurs besoins de retour.

La représentation des étudiants d’une part salue la sérénité qui a les a caractérisé pendant toute cette période mais d’autre part s’inscrit en faux contre ceux « qui ont été envahis par leurs intérêts personnels et qui ont essayé de trahir la communauté estudiantine mais en vain ».

Cette décision des étudiants a été saluée par le ministre de l’enseignement supérieur. Il précise que la proposition des professeurs de ne pas appliquer l’article 24 du décret présidentiel sera respectée. En plus selon la même autorité, les états généraux de l’éducation qui se tiendront dans les jours à venir se pencheront sur cette question.

Ce mouvement de revendication des étudiants a commencé le 13 mars 2014. Ils réclamaient l’abrogation de toutes les nouvelles mesures sur l’octroi de la bourse qu’ils qualifiaient de « discriminatoires ».

Seules les deux ordonnances ministérielles ont été annulées. Concernant l’article 24 du décret présidentiel qui ôte la bourse à un étudiant qui échoue une fois, il ne sera pas appliqué en attendant ces états généraux qui aborderont au fond les contours de cette question.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

281 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par muhanuuzi   ce  mercredi 7 mai 2014   à 18 : 02 : 49

Imico w’imigumuko n’ubunebwe si vyiza ku babikora no kugihugu. Abanyeshule bahisemwo neza gusubira kw’ishule, ah’ubwo bari baratevye ! Ubu twumvise uko abo duhana imbibe batanga/badatanga bourses d’etude, harageze ico kibazo (n’ibindi) gitorerwa inyishu ihoraho kandi ihurizwako. Mugukunda igihugu kwacu, dutegerezwa no kumenya ko buri muntu afise ubuzima (n’umuryango) rwiwe, tukavavanura no kujana na nyabahururu canke kuyobezwa n’abafise izindi nyungu ziba zinyegeje inyuma y’imigumuko. Ni habe amahoro, ibikorwa, n’iterambere. Murakoze



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Burundi : Elections 2020, la contribution qui fait couler beaucoup d’encre et de salive



a

Rumonge :Le législatif « contredit » ou « corrige » l’exécutif



a

"Le retrait du Burundi de la CPI n’est pas synonyme de l’impunité", dit la Ministre de la Justice



a

Des engins de pêche prohibée saisis à Rumonge



a

Conflit de représentation au sein de la coalition COPA : MUTABAZI dans les collimateurs



a

Une forte présence des militaires et policiers à Ngagara



a

BURINGA –Des personnes en provenance d’un enterrement attaquées



a

Burundi : Trente civils tués en 2 semaines, la Ligue Iteka s’inquiète



a

Les négociations de Bujumbura suspendues ce samedi





Les plus populaires
La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi ,(popularité : 6 %)

Les prix des denrées alimentaires triplent : l’OBR et la Regideso pointés du doigt ,(popularité : 1 %)

Simples faussaires ou administration parallèle ? ,(popularité : 1 %)

Deux journalistes, même leu , même heure , reportages différents ; Le CNC met en garde ,(popularité : 1 %)

Rumonge :Le législatif « contredit » ou « corrige » l’exécutif,(popularité : 1 %)

A qui profite la limitation des libertés publiques ?,(popularité : 1 %)

Vente par voie parée : La Cour Constitutionnelle se déclare incompétente,(popularité : 1 %)

Burundi : Une troisième arrestation en 24 heures d’un narcotrafiquant à l’aéroport ,(popularité : 1 %)

Didier Drogba dans le filet de la justice ,(popularité : 1 %)

Un nourrisson éloigné de sa maman à base de conflits,(popularité : 1 %)