Comparution de Pierre Claver Mbonimpa à la Police Judiciaire.




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 7 mai 2014  à 20 : 49 : 08
a

Le président de l’Association pour la Promotion des Droits Humains et des Prisonniers (APRODH), Pierre Claver Mbonimpa, a comparu devant la police judiciaire Bujumbura dans l’avant midi de ce mercredi. Une convocation lui avait été faite dans la soirée de ce mardi suite aux révélations qu’il a faites dans l’émission Kabizi de la Radio Publique Africaine de ce jour-là sur les entrainements paramilitaires des jeunes burundais dans la localité de Kiliba - ondesi en République Démocratique du Congo.

L’interrogatoire a débuté à 10h05’ au bureau numéro 59 du commissaire adjoint chargée de la recherche criminelle. Trois officiers de la police judiciaire avaient été chargés de l’interroger. Ses avocats ont soulevé ce vice de procédure puisqu’il ne s’agissait pas d’une commission ad hoc qui avait été créée pour ce travail. Un seul alors s’est chargé de l’interroger et les autres ont pris à ce moment le procès verbal.

« Tout était centré sur l’information des jeunes qui font des entrainements militaires en République Démocratique du Congo, ainsi que sur les armes qui ont été distribuées », a déclaré le président de l’Aprodh à la sortie de cette séance.

Pierre Claver Mbonimpa dit qu’il a confirmé devant l’Officier de Police Judiciaire (OPJ) qui l’a interrogé toutes les déclarations qu’il a faites dans l’émission Kabizi.

« J’ai accepté qu’il y a des jeunes qui se trouvent en République Démocratique du Congo, il y en a qui sont retournés, moi je les ai vus et j’ai donné leurs noms », a affirmé ce défenseur des droit humains.

Il fait savoir que ce qui l’a étonné c’est que l’Opj a insisté sur les jeunes imbonerakure alors qu’il ne les avait cité nulle part au cours de ladite émission.

« Moi j’ai parlé des jeunes en général. Il y a des jeunes qui vont au Congo pour œuvrer du côté de Nzabampema (qui se réclame rebelle des Forces Nationales de Libération),et d’autres qui y vont pour d’autres motifs », a précisé le président de l’Aprodh.

D’autres questions qui lui ont été posées portaient sur un certain Kazungu qu’il avait cité dans l’émission Kabizi.

Cet activiste a toujours confirmé qu’il l’a connu et qu’il l’a vu maintes fois se rendant en RDC. Il dit que même au moment où il était l’invité de Kabizi (mardi à 10h), Kazungu, cadre du Service National des Renseignements, était en RDC.

Toutes fois il se dit satisfait de ce début des investigations du moment que le ministre de l’intérieur avait annoncé qu’elles n’auront pas lieu.

A la sortie de cette séance vers 14h, le président de l’Aprodh a fait savoir qu’il répondrait à toute convocation y relative pour donner d’autres éclaircissements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

740 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZI MANA   ce  mercredi 7 mai 2014   à 22 : 27 : 38

MERCI MUSHINGNTAHE MBONIMPA PIERRE CLAVER C EST DES HOMMES HONNETE ,NIYO NZIRA IMANA ICAMWO SHISHIKARA IMANA NIYO IZOBAHEMBA



Par Sama   ce  jeudi 8 mai 2014   à 00 : 01 : 05

J’ai peur que le président de l’APRODH ne se leurre sur les mobiles de cet interrogatoire !
Ce n’est nullement le désir d’amorcer les enquêtes en la matière mais plutôt de les fausser. Mon sentiment est qu’ils ne feront rien de positif ces informations sauf les utiliser pour manipuler ou faire taire les concernés déjà dévoilés , ratisser pourquoi pas leur entourage dans le but d’occulter et non d’élucider la question.
Cette convocation avait tout l’air d’intimider que de collaborer.



Par   ce  jeudi 8 mai 2014   à 13 : 42 : 51

Abarundi mutikuyeho uwo musazi Mbonimpa muzoba mumbwira. U Burundi ko bwatewe incoro nyinshi uwo muhirimbiri yigeze avuga nabi abatera kiretse kwirigwa ararogota atuka ubutegetsi. Mbe ntarigera yegera Twagiramungu ngo amubwire inyungu y’ubujuju ? Muzoguma mumwirerako ngo mutinya amakundu ico azobazanira muzakibona.



Par   ce  jeudi 8 mai 2014   à 16 : 39 : 06

Les élections de 2015 seront de tous les dangers parce que les tricheries du CNDD-FDD avec les outils informatiques ne seront pas à la page. Je pense que ces Imbonerakure pourront être utilisés pendant les élections du 2015.
Les Imbonerakure formés en RDC pourraient sans doute perturber les élections de 2015 en bloquant colline par colline les électeurs qui ne seraient pas membres du CNDD-FDD en utilisant les armes qui ont été distribués dernièrement.
L’adoption du nouveau code électoral burundais avec un bulletin unique ne garantirait pas nécessairement à tous les électeurs de se présenter sereinement aux élections étant donnés les recensements qui sont en cours dans la province de Kayanza et qui vont se poursuivre sans doute dans les autres provinces auront un sens lors des élections.
Le Ministre de l’intérieur vient de donner le feu vert aux Opposants politiques de faire des descentes sur le terrain parce que sa stratégie de diviser les partis de poigne (UPRONA, IPD, FNL, MSD) est finie. Il reste le travail des Imbonerakure formés en RDC.
Si cela est vraie, mes présomptions de perturber les élections de 2015 sont fondées.

Mon message est un cri d’attention et d’alarme.



Par weah mzalendo   ce  jeudi 8 mai 2014   à 17 : 11 : 57

Uyu we arashikuje kuko uyo Mushingantahe Mbonimpa si umuhimbiri kuko n’ubwo butegetsi ntibwohamagara gukorana n’imihimbiri.
Twibaza uwoba nk’uko uvuze mugabo jewe ntavyo novuga ni uwukora ubwo bugizi bwa nabi i Kiriba Ondesi hanyuma akagaruka akabesha imbere y’abarundi bose kandi abanyagihugu baba i COngo canke i Burundi basemerera. None nabo ni imihimbiri abo bose (amaradiyo,BNUB, imigambwe, abanyagihugu, abtagira ivyicaro vya politike..)
Twibaza Nyakwubahwa Pierre Claveri ari mubashingantahe babushitse kuko adatinya igitsure mugabo Leta kunyungu zayo yomufata kandi ikanamugirira nabi.



Par ROSE HAKIZI MANA   ce  jeudi 8 mai 2014   à 21 : 52 : 13

ABO BA DD AHO BATAGIRIRA UBWENGE NTIBAGIRA N ICO BUBAHA URUMVA NKUWO AHEJEJE KWANDIKA AMAZINA YUBAHUTSE KWITA MBONIMPA JEWE SINOSUBIRAMWO IVYO YAVUZE NOBA NDI NKAWE, MBONIMPA NK ABANDI BASHINGANTAHE B IJUNJA N IJAMBO BIYUBASHE NATWE TUKABUBAHA NI BASHISHIKARE BARI KUMWE N IMANA,NAYO ABO BABATUKA TURABAZI KANDI HAZOGERA AHO AMARADIYO N IBIMENYESHA MAKURU BABIMA IJAMBO CANKE UMWANYA,NIVYO BANDITSE BATUKANA BIHANAGUGWE



Par bigirimana jean   ce  samedi 10 mai 2014   à 12 : 45 : 42

COURAGE MR MBONIMPA ; tu as raison ils t,ont convoqué pour t,intimider . Nayo abo bavuga ngo nikijuju , nibo bibijuju banezerewe ngo barafashe alexis sinduhije bikabata k, uwamazi bari bazi ko abazungu bazomurungika hama bamugirire nabi , none Kubera ata crédibilité bagifise , n,imitahe barungika ntawuyemera.



Par PACIFIQUE   ce  mardi 24 juin 2014   à 15 : 00 : 14

KUKO UBURUNDI BUBAMWO IN TAM BWE MBI MBI CANE ZIVUGA NGO ZISESE AMARASO MUTAMA NTUTINYE ;IBUKA UMUGANA NGO :HAGUSESERA AMARASO IMBWA ZIKAYANYWA ; WOYASESERA IGIHUGUUUUUUUUU"ET a NE PAS OUBLIER KE CHAK CHOSE A SON ESSORT ET SON APPOGE.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 2 %)

Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

La cour Pénale Internationale s’approche, intégralité de son communiqué,(popularité : 2 %)