Contre les enquêtes sur les accusations à l’endroit des jeunes du CNDD-FDD




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 8 mai 2014  à 14 : 12 : 06
a

L’institution de l’Ombudsman n’envisage pas faire ses propres enquêtes pour lever les équivoques autour des divergences de vue autour des reproches contres les jeunes du parti au pouvoir selon lesquelles ils auraient reçu des armes pour l’élimination physique des certains burundais. La ligue des jeunes imbonekure avance la même position.

Au cours d’une rencontre de ce mercredi au cours de laquelle l’institution de Ombudsman burundais avait invité les leaders de cette organisation politique pour, dit- on, avoir la lumière sur les critiques qui défraient la chronique de l’actualité, cette institution a été claire quant à sa position : il n’est pas du tout question d’enquêter autour d’une rumeur motivée par les hommes qui ne visent qu’à tromper les burundais à des fins électoralistes.

Au moment où l’institution a les privilèges d’enquêter sur ce qui a trait à la vie du pays quand cela relève de l’intérêt publique, certains des conseillers de Mohamed Rukara ont sans fard ni exotisme souligné que les enquêtes ne sont pas nécessaires.

Colonel Étienne Sindahebura a indiqué que les reproches dirigées contre les jeunes Imbonerakure ces derniers sont certes préoccupantes mais que cette institution continuera juste à recevoir différentes organisations tout simplement pour question de médiation.

Dénis Karera , le président de la ligue de jeunes, estime de sa part qu’au regard de l’état franchi par le Burundi dans la consolidation de la paix, il serait aberrent de distribuer les armes à la population.

Même si le pouvoir de Bujumbura, le conseil national de sécurité et les jeunes imbonerakure contestent la distribution d’armes à l’endroit de cette catégorie de jeunes , le défenseur des droits de l’homme Pierre Claver Mbonimpa a déjà relevé des exemples de burundais qui sont au République Démocratique du Congo pour appendre le maniement des armes.

Difficile de saisir pourquoi le gouvernement n’entend pas la nécessité de la mise en place d’une commission mixte pour lever les équivoques autour de la question.

En attendant, Pierre Claver Mbonimpa a été entendu ce mercredi par l’Officier de Police Judiciaire pour s’expliquer sur les propos y relatifs qu’il avait tenus pendant l’émission Kabizi de la Radio Publique Africaine ce mardi .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

428 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par weah mzalendo   ce  jeudi 8 mai 2014   à 15 : 05 : 43

Difficile de connaitre la vérité dans un pays où l’outil de garder le pouvoir et se maintenir debout n’est autre que la confiscation de l’espace politique par la chasse aux opposants à travers ce groupe de jeunes affiliés ou amateurs, la "nyakurisation" des partis orchestrée par le pouvoir, la déconsidération de la société civile et la manipulation des lois et la justice.
Ce médiateur de la République est issue et travaille dans cette logique car il fallait d’abord freiner la confiscation de l’espace politique et favoriser la compétion des idées contradictoires.
Armer les imbonerakure n’est plus un secret de personne au Burundi bien que cette pratique a donné place aux malfaiteurs car se coller le nom est simple.
C’est cela la manipulation électoraliste Monsieur le Médiateur de la République.
Je pense que tout le monde voient ce qui se passe autour de lui dans ce petit pays. A Bugendana le commissaire Gikashi et toute l’administration communale brandissaient les armes au grand jour. Ce commissaire Gikashi est illustratif dans cette commune. Les imbonerakure qui tuent et intimident la population n’est pas une surprise au Burundi mais peut être pour ceux qui veulent dissimuler comme ton parti. Les média en parlent tous les jourrs mais ne sont pas écoutés. L’utilisation des armes imputée aux imbonerakure à Muyinga, Karuzi, Kirundo, Gitega, Cibitoke, Bubanza et Bujumbura n’est pas à fouiller Monsieur le Médiateur. C’est une fuite des accusations si le Médiateur parle de fins électoralistes comme quoi le BNUB est dans la course pour gouverner le Burundi !!. Je pense que c’est une façon de cacher la vérité car L’ONU se propose de démontrer ce qu’il rapporté mais le gouvernement pense qu’il n’en ai pas question entre-temps le terrain d’entrainement est déplacé au Congo voisin.
Le BNUB a fait un cable mais les autres oraganisations l’avaient fait depuis longtemps. C’est parce qu’il s’agit d’une organisation de cette taille que le gouvernement a réagi. Chacun de nous peut se demander le role de cette institution dans la vision et le bien être du pays (si c’est pas le bien ètre d’un groupe)
Refuser cette enquête alors que le parti ne s’accuse de rien est synonyme de prêcher l’incertain mais aussi de ne pas gouverner dans la transparence.A la fin c’est aussi une des causes de mettre au prise ces populations qui accusent à tort ou à raison ces jeunes du parti. C’est à voir clairement et opter l’étalement des faits et facteurs au lieu de faire des réunions et une guerre verbale autour de cette question aussi importante que "le retour à la violence au Burundi"
L’histoire nous en dira la vérité si les autorités ne veulent pas



Par ROSE HAKIZI MANA   ce  jeudi 8 mai 2014   à 20 : 01 : 59

MBEGA ABO KWA RUKARA KO ARI ABA DD BARI KUVUG IKIBAJE KWIHUMA AMASO ,MUGABO IYO MBA NDI OMBOUSSOUMANI NARI MU BASHINGANTAHE NO MURI SOCIETE CIVILE COMMISSION NDUNGIKA KUGIRA ENQUETTE KANDI ABARUNDI BOBIMUSHIMIYE, KIRA NONEHO IMANA YAMAZE KUVYEREKANA KUKO BARYA BA JEUNNES IMBINERAKURE NTIBAGIYE IMBOKO BOKO KANDI BIGISHA INTWAZANGABO BAKAGEMURIGWA N URWEGWO RWA PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,[ SERVICE NATIONAL DE L ENSEIGNEMENT ]BAKONGERA BAGAFATA UMUSHAHARA ,NONE WUMVA NAHO UMUNTU YOBA ATUMVA ICARICO,YOBA AGIKEKERANYA,N UGWEGO RUSHASHA GW IGISODA CANKE GW IGIPOLISI ,MUGABO NA KAMARAMAZA TURASAVYE MINISTRE DE LA DEFENCE NATIONALE NA MINISTRE DE SECULITE BAVE HASI BABWIRE ABARUNDI INYIFATO MURI IBIB BINTU BITEYE ISONI,ICO MPANUYE NU KO LES MINISTRES BOTANGA IBIHANO KURABO BA GENERAUX BARIKO BIGISHA IZO MBONERAKURE NDAZI KO BISHOBORA KUBAGORA HAMWE BOFATA IYO NGINGO ,MUGABO HAKO WOBA IMBWA WOBA IMVA



Par Sama   ce  vendredi 9 mai 2014   à 02 : 06 : 35

Igihugu caraguzwe !

Abakora kwa Ombousman mbona bavanze
S’abanyakibira gusa !
Uwo nahora nzi yitwa Etienne Sindahebura yari umusirikare w’indyamunyu, criminologue de surcroît , si c’est le même qui tergiverse sur un sujet pareil birasiga ubwenge.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 16 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 5 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 5 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 4 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 4 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 4 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 4 %)