Le procès de 15 partis politiques reporté sine die




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 8 mai 2014  à 21 : 12 : 31
a

Le procès opposant 15 partis politiques au ministère de l’intérieur n’a pas eu lieu ce jeudi à la chambre administrative de la cour suprême parce que 2 parmi les 15 n’ont pas jusqu’ici été assignés.

Vers 10 heures seuls présidents des 6 partis politiques étaient à la barre en compagnie des avocats. Il ya plus de deux mois, le ministère de l’intérieur a demandé à la justice burundaise de radiation de 15 partis politiques sous prétexte qu’ils ne seraient opérationnels sur le territoire national. Suite à ce dossier, la chambre administrative de la cour suprême avait alors convoqué ce jeudi ces partis.

Me Alexis Nduwimana , l’avocat du Parti FNL Icanzo a regrette de voir que tous les partis politiques ont reçu un seul et même jour pour le déroulement du procès au moment où les dossiers sont différents. Triste selon cet avocat de la défense, la chambre administrative de la cour avait uniquement deux mois pour analyser et clôturer le dossier, hélas, déplore t- il encore, le siège a reporté sine die le procès alors que le délai de deux mois avait largement été dépassé.

Pour Me Alexis Nduwimana, le siège n’est plus compétent pour statuer sur le dossier même s’il persiste encore.L’avocat du ministère de l’intérieur a indiqué qu’il n’avait pas encore lu toutes les accusations portées contre son client en occurrence le ministère de l’intérieur. Cet avocat estime que ce prolongement de délai ne vaut pas la peine et ne vise qu’à empêcher ces partis politiques à participer aux élections prévues en 2015.

Le ministre de l’intérieur aurait- ils pour objectif de les empêcher à poursuivre le combat politique pour des raisons inavouées ? Jusqu’à présent, ces partis politiques estiment que le non dit de ce procès sera connu après un mois. Et si Rwasa Agathon voudrait récupérer le FNL en passant par un de ces partis politiques ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1165 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZI MANA   ce  vendredi 9 mai 2014   à 15 : 53 : 06

mbega uwo mu ministre ashaka iki ,nakahe karusho azoronka nibayihanagura ,kuki yama mu bintu bitameze neza, abandi baja mu kibanza ciza bakaba baronse akaryo kugukora iciza ,nawe yama yirira propande yukumwanka, sinzi aho azoca nizahindur imirisho



Par bigirimana jean   ce  samedi 10 mai 2014   à 12 : 36 : 45

OHHH DOUDOU QUAND VAS TU ENFIN ARRETER DE PERTURBER LES AUTRES PARTIS POLITIQUES. QUAND LE DERNIER JUGEMENT VIENDRA, TU SERAS LE PREMIER A LA BARRE.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 11 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 11 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 10 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 9 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 8 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 8 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 8 %)