Le conseil de sécurité prêt à écouter encore Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 13 mai 2014  à 20 : 20 : 43
a

Le représentant du Secrétaire Général des Nations Unies au Burundi et le ministre de l’intérieur s’adresseront au conseil de sécurité ce mercredi 14 mai 2014 dans le cadre des rapports réguliers au Conseil sur la situation au Burundi.

Dans un communiqué de presse qui vient de parvenir cet après midi de mardi à la Radio Isanganiro, le Bureau des Nations Unies au Burundi indique que ces deux autorités interviendront par téléconférence depuis Bujumbura, la capitale du Burundi à propos de la résolution 2137.

Cette dernière demande au représentant du secrétaire général des Nations Unies au Burundi de mettre au point un plan de transition du BNUB vers l’équipe pays d’ici le 15 mai2014. Le BNUB indique que ce plan a été finalisé et qu’il a été élaboré en collaboration avec le gouvernement et les partenaires au développement de ce pays qui ont été mis en place à cet effet.

Cette intervention par téléconférence arrive au moment où au Burundi le climat politique est délétère. Un câble électronique des Nations Unies a rendu public une probable distribution d’armes parmi certains jeunes du parti au pouvoir. Ce câble dénonçait aussi certains des hauts gradés des force de sécurité qui auraient participaient dans cette probable distribution d’armes. Peu après, certains jeunes burundais qui apprendraient le maniement des armes en République Démocratique du Congo ont été tués.

D’autres sont revenus au Burundi et se trouvent pour le moment en cachette comme l’a souligné le président de l’APRODH. Pierre Claver Mbonimpa a indiqué à la presse qu’il les a donné des habits à leur retour au pays. « Nous avons gardés certains des ces jeunes burundais pendant deux jours dès leur retour de la RDC. Nous avons les preuves qui montrent qu’ils avaient effectivement été en RDC pour apprendre à manier les armes » a-t-il souligné

Le gouvernement et d’autres institutions contestent ces reproches. Au moment où certains acteurs de la vie politique plaident pour des enquêtes indépendantes pour désamorcer la tension vive contre Bujumbura, le gouvernement indique qu’il ne compte pas commanditer ces enquêtes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

655 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 49 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 24 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 22 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 22 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 22 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 22 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 21 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 21 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 21 %)

Une personne tuée et d’autres blessées dans des violences à Bujumbura,(popularité : 18 %)