Le conseil de sécurité prêt à écouter encore Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 13 mai 2014  à 20 : 20 : 43
a

Le représentant du Secrétaire Général des Nations Unies au Burundi et le ministre de l’intérieur s’adresseront au conseil de sécurité ce mercredi 14 mai 2014 dans le cadre des rapports réguliers au Conseil sur la situation au Burundi.

Dans un communiqué de presse qui vient de parvenir cet après midi de mardi à la Radio Isanganiro, le Bureau des Nations Unies au Burundi indique que ces deux autorités interviendront par téléconférence depuis Bujumbura, la capitale du Burundi à propos de la résolution 2137.

Cette dernière demande au représentant du secrétaire général des Nations Unies au Burundi de mettre au point un plan de transition du BNUB vers l’équipe pays d’ici le 15 mai2014. Le BNUB indique que ce plan a été finalisé et qu’il a été élaboré en collaboration avec le gouvernement et les partenaires au développement de ce pays qui ont été mis en place à cet effet.

Cette intervention par téléconférence arrive au moment où au Burundi le climat politique est délétère. Un câble électronique des Nations Unies a rendu public une probable distribution d’armes parmi certains jeunes du parti au pouvoir. Ce câble dénonçait aussi certains des hauts gradés des force de sécurité qui auraient participaient dans cette probable distribution d’armes. Peu après, certains jeunes burundais qui apprendraient le maniement des armes en République Démocratique du Congo ont été tués.

D’autres sont revenus au Burundi et se trouvent pour le moment en cachette comme l’a souligné le président de l’APRODH. Pierre Claver Mbonimpa a indiqué à la presse qu’il les a donné des habits à leur retour au pays. « Nous avons gardés certains des ces jeunes burundais pendant deux jours dès leur retour de la RDC. Nous avons les preuves qui montrent qu’ils avaient effectivement été en RDC pour apprendre à manier les armes » a-t-il souligné

Le gouvernement et d’autres institutions contestent ces reproches. Au moment où certains acteurs de la vie politique plaident pour des enquêtes indépendantes pour désamorcer la tension vive contre Bujumbura, le gouvernement indique qu’il ne compte pas commanditer ces enquêtes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

625 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 9 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Le Burundi est - il intéressé par la présidence de l’EALA ? ,(popularité : 3 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 3 %)

La Nouvelle Zélande - le Burundi : Une Coopération absente mais nécessaire ,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Burundi : La constitution nécessite une révision, dit le premier rapport de la CNDI,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspicions autour du rapport semestriel de la CNDI,(popularité : 3 %)