L’intolérance politique a sa place aussi à Cibitoke




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 13 mai 2014  à 20 : 27 : 40
a

Les représentants des partis Mouvement pour la Solidarité et le Développement, MSD, et Front pour la Démocratie au Burundi, FRODEBU, soulignent que leurs membres font objet de persécutions pour avoir refusé d’adhérer au parti au pouvoir.

Dans une série d’interviews que ces personnes ont accordées à la Radio Isanganiro , les personnes estiment que les membres de l’opposition politique ne sont pas libres de faire des rencontres régulières sur les collines. Ils sont malmenés par les militants du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, qui les cocontraindrentraint à intégrer ce parti. « Ils sont battus », souligne-t-elle en citant même les noms des jeunes de l’opposition politique victimes des bavures des imbonerakure.

Jean Bosco Hakizimana , le représentant du MSD à Buganda de sa part indique que dans les collines de cette communes , les jeunes du parti au pouvoir font des rondes nocturnes pendant la nuit en violation de la loi. Ce membre du MSD Interpelle les jeunes du parti au pouvoir à leur laisser libre de faire les activités du parti au lieu de les persécuter.

Le président du parti au pouvoir dans cette commune conteste ces allégations. Il a indiqué que jusqu’à présent, les membres de l’opposition politiques ne sont pas persécutés. Pour lui, les raisons que ces membres du MSD et du FRODEBU avancent sont sans fondement. Le ton est le même de la part du gouverneur de la province de Cibitoke. Anselme Nsabimana indique que les liens entre les acteurs politiques sont les meilleurs dans sa province.

Quant aux hommes qui auraient fait objet d’intimidations par les jeunes du parti au pouvoir, ils n’ont qu’à s’adresser aux instances judiciaires pour que leurs problèmes trouvent une issue. Il les a interpellés à se joindre aux autres pour l’édification de se pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

204 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)